Cameroun: Lubrifiants automobiles - Les prix flambent

Cette hausse qui est d'un minimum de 1000 F par type de produit est perceptible dans les stations-service Total de Yaoundé.

Depuis quelques semaines, des consommateurs se plaignent de l'augmentation des prix des lubrifiants automobiles. A Yaoundé, la hausse des prix de ces produits n'est perceptible, dans les stations-service Total. D'ailleurs, dans certains espaces de ce marketeur, l'ancien tarifaire a cédé la place au nouveau qui est désormais affiché. Et parfois, à la surprise de certains agents rencontrés. « Le tarifaire des prix des lubrifiants automobiles que nous avions en 2019 a changé, nous avons aussi remarqué qu'il y a une augmentation de plus de 10% sur certains produits », explique sous anonymat l'un d'eux.

Concrètement, l'huile de 6000 km est passée à 22 500 F au lieu de 21 000 F. L'huile de 9000 km de 5 litres dont la valeur était de 38 500 F s'obtient à 42 000 F. Le litre qui était à 4300 F se vend à 9000 F. Bien plus, le bidon de 20 litres est passé de 59 500 F à 75 500 F. Pour certains produits, expliquent des sources proches de l'entreprise, la hausse s'est faite à deux reprises, en mars et en avril.

A titre d'illustration, l'un des lubrifiants de 5 litres est passé de 7000 F à 26 500 F en mars puis à 28 500 F en avril. En mois ce mois de juin, le prix est passé à 28 000 F. Le bidon d'un litre se vend à 6300 F contre 5350 F il y a un mois. En ce qui concerne les produits bas de gamme encore appelés vrac, l'augmentation est également effective. La différence entre l'ancien et le nouveau prix est de 650 F, car ce produit, très consommé par les conducteurs de taxi est passé de 1900 F à 2500 F.

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette situation. Selon une source bien introduite, cette hausse serait consécutive à la crise sanitaire du Covid-19 qui aurait impacté la chaîne d'approvisionnement des produits pétroliers. Un argument que réfutent les experts du secteur qui soulignent qu'un tel argument aurait pu tenir si et seulement si cette pandémie n'impactait pas les autres entreprises. Dès lors que la pandémie au coronavirus affecte tous les marketeurs, cet alibi ne saurait tenir. Une autre source interne à Total soutient que cette évolution des tient à la qualité des produits vendus aux clients. « Les augmentations des prix observées sur les lubrifiants sont dues aux additifs supplémentaires dans les lubrifiants de Total », explique-t-elle. Toutefois, si la hausse n'est pas encore perceptible chez autres marqueteurs du secteur, certains évoquent cette éventualité.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X