Congo-Brazzaville: Actions humanitaires - La Fondation Burotop Iris contribue à la provision nationale en sang

L'Organisation altruiste a fait, le 12 juin à Brazzaville, don de plusieurs dizaines de poches de sang au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale du donneur de sang.

Plus de cent poches de sang collectées auprès des membres de cette organisation permettent de venir en aide aux malades (cancer, leucémie, sida... ), aux opérés, aux grands brûlés, aux femmes enceintes en cas d'accouchements difficiles, aux hémophiles, aux accidentés de la route et autres.

La Fondation Burotop Iris encourage les actions généreuses de protection de la vie humaine. En faveur cette initiative qui commémore la Journée mondiale de donneurs de sang, ladite organisation a réussi à mobiliser ses membres pour faire volontairement un don de sang.

« Nous sensibilisons les personnes à donner le sang pour sauver des vies. Donner du sang sécurisé est un acte citoyen et noble. Le sang n'a pas de substitut, en donner aux autres est un geste généreux ; c'est ainsi que nous avons sensibilisé plusieurs sociétés qui ont répondu à l'appel », a expliqué Diana Attye, présidente de la Fondation Burotop Iris.

Afin de jouer sa partition à l'amélioration des conditions de vie des hommes, des femmes et des enfants du Congo-Brazzaville, les membres de la Fondation Burotop Iris avaient déjà fait don de sang bénévole en 2018, 2019 et 2020. L'objectif est la provision nationale en sang et d'en avoir en quantité suffisante pour une augmentation sensible du nombre des donneurs sûrs et volontaires.

Dans de nombreux pays dont le Congo, la demande de sang dépasse l'offre et les services de transfusion sont confrontés à la difficulté d'avoir suffisamment de sang disponible, tout en garantissant la qualité et la sécurité. Seuls les dons réguliers de la part de donneurs volontaires et non rémunérés permettent d'assurer un approvisionnement suffisant. Les donneurs réguliers, volontaires et non rémunérés sont le fondement de l'approvisionnement en sang sécurisé.

Le superviseur technique du centre interdépartemental de transfusion sanguine, Vivien Mbossa, « Dans nos hôpitaux du pays, de nombreux malades manquent de sang. Que les autres associations suivent le model de ces deux associations pour ne pas qu'il y ait déficit. Dans l'année l'homme peut donner quatre fois son sang, par contre la femme peut en donner trois fois », a plaidé Vivien Mbossa.

Signalons que la Journée mondiale du donneur de sang est une journée internationale organisée chaque 14 juin par l'Organisation mondiale de la santé. Le sang est un tissu vivant composé de 55 % de plasma et de 45 % de cellules (globules rouges, globules blancs et plaquettes). Il irrigue tous les organes, leur apporte de l'oxygène et des éléments nutritifs et les débarrasse de leurs déchets. Le sang joue un rôle essentiel dans le transport de l'oxygène, des nutriments, des anticorps et des hormones.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X