Congo-Brazzaville: Albinisme - L'AJCA redonne le sourire aux albinos

L'humanité a célébré le 13 juin l'édition 2021 de la Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme sur le thème : « Forts, envers et contre tout ». Une occasion pour l'Association Johny Chancel pour les albinos (AJCA) de faire le point des opérations contre le cancer de la peau des personnes atteintes d'albinisme et de faire des dons aux concernés.

Instituée depuis 2015 par l'Assemblée générale des Nations unies et la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, cette journée vise, entre autres, à sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et à lutter contre le rejet qu'ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés. Profitant de la cérémonie organisée au siège du cabinet médical de l'AJCA, le président de cette association éponyme, Johny Chancel Ngamouana, est revenu sur le bilan des opérations chirurgicales du cancer de la peau lancées le 31 janvier dernier.

En effet, conscient du fait que le cancer de la peau est une cause de mortalité des personnes atteintes d'albinisme, des lésions précancéreuses et des tâches noires, l'AJCA a fait recours, grâce à ses partenaires, aux médecins étrangers et locaux pour administrer des soins appropriés à cette catégorie de personnes. « A ce jour, nous avons plus de 372 personnes soignées et guéries. Prévues pour 30 jours, ces opérations se poursuivent parce que la demande est énorme. Notre clinique est la seule en Afrique centrale qui soigne les albinos gratuitement », a rappelé Johny Chancel Ngamouana, précisant que l'albinisme n'était pas une fatalité, moins encore une condamnation, mais juste une pathologie.

Cette rencontre a également permis la présentation du Réseau des organisations des personnes atteintes d'albinisme d'Afrique centrale (Ropac) que préside Johny Chancel Ngamouana. Conseillère médicale auprès du Ropac, le Dr Stéphanie Ntsame Ngoua est représentante de l'association de lutte pour le bien-être des albinos (Alba) du Gabon. « En Afrique centrale, les problèmes sont peut-être les mêmes, mais à cause de problèmes d'infrastructures comme le manque d'hôpitaux et d'assurance maladie, nous nous sommes dits qu'il était mieux que nous nous mettions ensemble pour pouvoir parler plus fort, pour pouvoir trouver des oreilles attentives qui nous aident à faire ce travail », a-t-il déclaré, indiquant que le cancer de la peau est une maladie due au soleil.

Consciente du fait que l'albinisme tue, cette dermatologue pense qu'on ne meurt pas que de cancer de la peau mais aussi de déscolarisation et de discrimination. « Il y a la mort physique, il y a aussi la mort sociale. On n'est pas accepté et lorsqu'on est albinos on doit se battre pour pouvoir trouver sa place sur la terre des hommes. L'albinisme n'est pas qu'un problème, c'est aussi un témoignage. Lorsqu'on est albinos en Afrique centrale, on a le sentiment qu'on veut nous reléguer dans un rôle de victime, la personne dont on doit avoir pitié, la personne à qui il faut faire les dons, la personne qu'on doit soigner », a sensibilisé Stéphanie Ntsame Ngoua, précisant que le monde est actuellement dans l'ère de l'inclusion et de la lutte contre le racisme.

L'autre temps fort de cette cérémonie a été la remise des kits de protection composés, entre autres, des crèmes solaires, casquettes et parasoleil aux albinos. Invité à cette rencontre, l'ambassadeur de la République gabonaise au Congo, René Makongo, a rappelé que personne ne choisit sa peau et ses réalités. « Aujourd'hui, c'est l'occasion pour les uns et les autres de ne pas avoir des complexes parce que nous avons tous les mêmes chances, nous avons les mêmes compétences et nous avons droit à l'éducation », a-t-il indiqué.

Représentant le gouvernement, le directeur des Affaires sociales, Christian Roch Mabiala, s'est félicité des actions de l'AJCA en faveur des personnes vivant avec l'albinisme. Il a également réaffirmé les organisateurs du soutien du ministère en charge des Affaires sociales et de l'Action humanitaire qui œuvre pour l'intégration des personnes vivant avec handicap dans la société.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X