Algérie: Justice - Plus de 4.000 détenus candidats au BEM

Alger — Plus de quatre mille (4000) détenus passeront les épreuves du Brevet d'enseignement moyen (BEM) répartis sur 46 établissements pénitentiaires, a indiqué lundi un communiqué du ministère de la Justice.

Selon la même source, "4.103 détenus candidats au BEM ont été enregistrés soit une hausse de 48% par rapport à la session 2020 dont 4.058 candidats et 45 candidates répartis sur 46 établissements pénitentiaires réquisitionnés par le ministère de l'Education nationale pour les examens officiels".

Les épreuves supervisées par l'Office national des examens et concours (ONEC), seront encadrées par des enseignants relevant du ministère de l'Education nationale en vertu d'un accord conclu entre le ministère de la Justice et le ministère de l'Education.

35.922 détenus ont poursuivi leurs études dans les différents paliers, dont 28.917 détenus sont concernés par l'enseignement à distance, 52 suivent un cursus universitaire, et 6.953 sont inscrits aux classes d'alphabétisation, précise le communiqué.

Les candidats ont reçu des cours de soutien sous la supervision de 1.061 encadreurs en prévision des différents examens de fin d'année.

S'agissant de la formation professionnelle et artisanale, 35.486 détenus répartis sur 142 spécialités ont été enregistrés dont 34.409 détenus inscrit à la formation professionnelle et 1.077 en formation artisanale.

Le directeur général de l'Administration pénitentiaire et de la réinsertion donnera, mardi, depuis l'établissement pénitentiaire de Tiaret à 8h:00, le coup d'envoi des examens du BEM pour les détenus au niveau des établissements pénitentiaires. L'après midi, le même responsable devra s'enquérir du déroulement des examens au niveau de l'établissement pénitentiaire et de réinsertion à Ain Oussara à partir de 14h:00.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X