Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi en visite aux alentours de Goma après l'éruption volcanique

Félix Tshisekedi s'est rendu à une vingtaine de kilomètres de Goma. Il a visité le lieu où la route est coupée par la lave puis un hôpital mobile déployé au profit des sinistrés. Il s'est également entretenu avec les déplacés.

Chemise manche longue, masque bien en place, Félix Tshisekedi était accompagné de son épouse jusqu'au pied du Nyiragongo. Sur place, il a reçu des explications de l'observatoire volcanologique de Goma.

Le chef de l'État a posé des questions notamment sur la possibilité d'avoir une autre éruption dans les jours, les mois et les années à venir et sur les probables parcours de la lave. Il s'est montré également très intéressé par la probabilité de voir la lave se déverser dans le dangereux lac Kivu, riche en gaz méthane.

#RDC 14.06.2021|#Goma Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a consacré la journée de ce lundi 14 juin à une visite de réconfort auprès des sinistrés du volcan Nyiragongo.

Un hôpital mobile mis en place

Félix Tshisekedi s'est rendu ensuite sur le site de l'hôpital mobile qui vient d'être construit. Des médecins et des infirmiers militaires y sont déployés en appui au corps médical civil. Le circuit est soigneusement monté avec un parcours qui tient compte des mesures de lutte contre le coronavirus.

Cet hôpital mobile a une capacité de 20 lits et va prendre en charge les premiers soins pour certaines pathologies comme les maladies respiratoires, la malaria et même la petite chirurgie. Le docteur Mwaluka, directeur du programme national des urgences et catastrophe du ministère de la Santé, explique : « Pour les cas graves, nous les envoyons dans trois hôpitaux : l'Hôpital général, l'Hôpital général de l'armée et l'Hôpital de la police ».

À côté de ce complexe hospitalier, un site sera aménagé pour accueillir les milliers de déplacés.

Félix Tshisekedi s'est adressé aux milliers de sinistrés ayant trouvé refuge à l'école de Kahembe, toujours à Kibati. Dans cette école, les déplacés ont besoin de beaucoup de choses. Georgette passe la nuit, depuis trois semaines, dans une salle de classe : « Un déplacé est mort ici à cause de la faim. Nous n'avons pas su lui apporter de l'aide. Nous souffrons ici. Nous ne savons pas comment nous en sortir ».

À la fin de sa visite, Félix Tshisekedi a promis de meilleures conditions pour ces déplacés. « Je viens d'échanger avec les membres du corps de génie militaire. Ils vont vous construire des maisons ici ». Il a également insisté auprès des autorités pour poursuivre les présumés auteurs de détournement de l'aide.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X