Ile Maurice: Projet Legend Hill à Tamarin - Le promoteur s'explique

Depuis quelques mois, certains habitants de Rivière-Noire et de Tamarin ont les yeux rivés sur le projet immobilier qui prend forme sur le flanc de la montagne de La Tourelle, Legend Hill.

Ce chantier est au centre des controverses, en raison 'des risques d'inondations et de glissements de terrain qu'il pourrait causer, et par l'impact environnemental que cette construction pourrait', selon certains militants écologistes, élus du Parlement et habitants de la région. Interrogé par l'express et SOS Tamarin - le groupe se battant pour l'arrêt des travaux - le promoteur immobilier, MJ Développement, éclaircit quelques points et fournit des explications.

Pourquoi n'avoir toujours pas répondu à ceux qui vous demandent d'honorer votre promesse de transparence et de dialogue en rendant publique les informations demandées ainsi que tous les permis (EIA, Building Land Use Permit, etc...) ? Aussi, SOS Tamarin demande que le Drainage Impact Assessment Report soit rendu public.

Dans un souci de transparence et de bonne foi, nous avons, à ce jour, fourni toutes les informations requises suite aux questions pertinentes ayant trait au promoteur. Nous avons également communiqué les références des permis sur les réseaux sociaux à la demande des internautes pour démontrer que nous opérons dans le strict respect des normes en vigueur. Etant des autorisations d'ordre public, celles-ci sont accessibles à tout citoyen selon la loi.

Cependant, les rapports rédigés à l'attention des autorités ne sont pas d'ordre public, étant donné qu'il s'agit d'études techniques faites par des prestataires de service. Ces rapports engagent leur responsabilité professionnelle mais aussi légale et, de ce fait, ne peuvent être remis à des tierces parties, sauf sous certaines conditions et avec l'approbation de ces prestataires.

La procédure pour l'octroi des permis à Maurice, comme dans d'autres juridictions de renom, requiert une période de consultation avec le public et celle-ci a été respectée à la lettre. À travers le permis EIA, MJ Développement a effectué des consultations ciblées auprès des résidents de la plantation Marguery et résidence Carlos afin que les maisons de ces derniers reçoivent un suivi de l'état de leur maison avant, pendant et tout au long des travaux du projet Legend Hill. Le promoteur a été à l'écoute du voisinage et a investi dans des machines à pieux dernier cris pour empêcher les vibrations ressenties d'ordinaire dans le sol avoisinant et pour minimiser les nuisances sonores.

Suite aux contestations après l'obtention de ces permis par certains, il y a eu des inspections non prévues de la part des autorités et, toujours dans un souci de transparence, nous avons été ouverts à tout complément d'information requise pour attester que nous suivons scrupuleusement les conditions liées aux permis obtenus ».

Comment garantir aux personnes vivant à proximité du site, qu'il n'y aura pas de glissements de terrain majeurs avant et après la construction ? Des habitants de la région ont déjà été témoins de glissements de terrain sur la piste de jogging de La Plantation Marguery, qui ont été par la suite signalés au Conseil de district.

Nous avons mis en place différents systèmes de sécurité afin de préserver, à la fois le site de Legend Hill et les habitants aux alentours. L'aspect sécurité demeure notre priorité. Nous avons, avant même de démarrer les travaux de construction, mis en place un filet de sécurité anti chute de pierre en amont du terrain, et ce sur toute la longueur. Les éboulements de pierre ont naturellement toujours eu lieu et voilà pourquoi il était important d'assurer ce premier aspect sécuritaire.

Il existe aux quatre coins du globe, des constructions sur des montagnes, des falaises et autre terrain atypique, et ce depuis de nombreuses années, avant même que les techniques modernes n'existent, et ces bâtiments subsistent encore de nos jours.

Quoiqu'il en soit, en ce qui concerne Legend Hill, l'érosion des terres suite à l'excavation du terrain n'est pas anormale. Voilà pourquoi, nous répétons qu'il faut attendre que le chantier soit complètement terminé car la consolidation des terres et la stabilisation des constructions sont assurés par différents dispositifs (parois clouées, pieux, mur de soutènement... ) mais aussi par la remise en place de la végétation qui joue un rôle de stabilisateur naturel des terres.

Par manque de connaissance et d'expertise technique, il y a eu des spéculations non fondées. Par exemple, lors de la construction d'une maison, nous pouvons affirmer qu'elle ne supporte pas la pluie tant que le toit n'est pas fini... Et pourtant, à la fin des travaux, ce sera bien le cas ! Nous sommes actuellement dans ce type de questionnement sur Legend Hill, les remarques de ce type sur un chantier en cours sont hors propos. Evidemment, à ce jour, tout n'est pas fini, c'est une période de la vie du projet disons « transitoire » et c'est à la fin que l'ensemble du dispositif devra être jugé dans sa globalité. Néanmoins, nous assurons un monitoring continu jusqu'à l'achèvement du projet ».

Pourquoi décider de placer une grande station d'épuration et deux réservoirs d'eau en ciment (6 m de large x 8 m de haut) directement devant les résidents de La Plantation Marguery, qui est une 'plaie pour les yeux, bruyant et qui affecte négativement la valeur des propriétés environnantes', selon SOS Tamarin ?

«Cette question a déjà été abordée avec les propriétaires-voisins directement concernés. Nous avons redimensionné les 'tanks' dont vous faites mention, vos informations paraissent erronées. Nous en avons informé les personnes concernées, c'est dommage que vous ayez toujours la mauvaise information. Tous les projets et toutes les maisons nécessitent une gestion de leurs eaux usées et ce n'est jamais idéalement placé. Nous avons opté pour l'emplacement le moins nuisible - cela ne sera absolument pas bruyant, ni odorant et nous y avons aussi prévu des travaux paysagers pour embellir l'espace ».

Quand est-ce que la LDA et le conseil de district ont effectué une 'site visit' ?

Nous avons reçu la visite technique des ingénieurs de la Land Drainage Authority (LDA) et du Black River District Council (BRDC) il y a deux semaines. Le jeudi 10 juin 2021, la BRDC a tenu une deuxième réunion pour dissiper les doutes sur le projet. Certains conseillers ont tenu à être accompagnés de leurs experts et nous les avons reçus sur le site, démontrant encore une fois notre volonté de dialogue.

Comment le site de Legend Hill a pu obtenir toutes les autorisations alors que les deux projets précédents, d'un Mauricien et d'un Suédois, sur le même terrain, avaient été refusés ?

Nous ne connaissons pas la teneur exacte des projets envisagés par le passé sur ce terrain. Tout ce que l'on peut dire, c'est que lorsque ce terrain été mis en vente et que nous nous y sommes intéressés, celui-ci était déjà constructible d'après un rapport d'expert daté du 21 décembre 2016. A notre connaissance, aucun dossier n'a été déposé officiellement auprès de l'Economic Development Board (ex-BOI) ni par un Mauricien, ni par un Suédois. Il ne nous semble également qu'aucune de ces personnes ne sont des opérateurs immobiliers professionnels... Peut-être est-ce là le début d'une réponse ?

De notre côté, nous avons travaillé sans relâche avec notre équipe et nos consultants afin de pouvoir présenter un projet conforme aux réglementations, ce qui n'a pas été chose facile. Cela nous a pris plus de trois ans pour y parvenir et pour répondre à toutes les exigences imposées par les autorités et par la réglementation applicable en matière d'urbanisme et de constructibilité.

Nous tenons également à souligner que si notre projet a été accepté, c'est parce-que nous développons que 9 des 20 arpents du terrain, et la surface effectivement construite est de seulement 10 %, ce qui fait de Legend Hill un projet à faible densité. Cela est certainement beaucoup plus acceptable qu'un projet de masse.

Des vidéos et photos de votre chantier après les pluies du mois d'avril montrent que celles-ci ont abîmé vos travaux et vos drains. Pourtant Michael Ruel, le promoteur de Legend Hill a déclaré que «les grosses pluies n'ont pas affecté le chantier». Michael Ruel a-t-il menti ou alors son équipe à Maurice lui a-t-elle caché la vérité sur les dégâts provoqués par les averses ?

Il n'est pas question de mentir ou de cacher quoi que ce soit à qui que ce soit. Nous maintenons que ces pluies n'ont engendré aucun dégât majeur qui risque de mettre en péril la sécurité des personnes ou des constructions avoisinantes.

Les 'cracs' relevés sur le cut-off drain ont tous été identifiés et ne présentent aucune faiblesse significative susceptible de mettre en péril sa solidité. Par ailleurs, il faut préciser que ce drain a été spécialement conçu en pierre et mortier afin de permettre des mouvements, voilà pourquoi il est normal que des cracs apparaissent. Cette technique de construction est celle préconisée par les experts et validées par les autorités.

Au contraire, les vidéos (prises en violation d'une propriété privée) qui se sont voulues alarmantes suite aux pluies, sont plutôt rassurantes dans le sens où les dispositifs de sécurité ont rempli leur rôle en récupérant les pierres et les terres.

Nos équipes sur place ont ensuite nettoyé et remis en état les ouvrages afin que ceux-ci poursuivent leur rôle de sécurité lors des prochaines pluies.

Plus de: L'Express

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X