Cote d'Ivoire: La case des mots - La gaffe de la baffe

Paf ! Une baffe à un président, quelle gaffe ! Les photographes pensaient à un autographe, puis baf !

La baffe est partie d'un goulafe en carafe. Quelle baffe, quelle gaffe ! Sale baffe et sale paragraphe pour la démocratie qui se dégrafe.

On s'esclaffe devant la baffe, mais le geste est une gaffe, une odieuse gaffe. Une baffe est une baffe, pas besoin d'être lexicographe. Aux gaffes, n'ajoutons pas d'autres gaffes.

Cette gaffe mérite même mille baffes car avec ce paragraphe, la démocratie prend une baffe. Une girafe qui agrafe ainsi un dignitaire, se dégrafe des lois, même si elle est en carafe.

Gaffe donc aux goulafes et gaffe aux girafes endimanchées qui auraient soif de telles gaffes ! Prenons gaffe tous, de telles gaffes ! Gaffe, mille fois gaffe, aux dirigeants et à leurs staffs ! Les staffs de nos dirigeants ont désormais du taf.

Un goulafe qui ne taffe pas ou une girafe en carafe souvent piaffent de faire de telles gaffes. Le taf, dit Voltaire, éloigne les gaffes.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X