Congo-Brazzaville: Politique nationale - Nécessité d'une complicité entre l'exécutif et le Parlement

A l'initiative du Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, une rencontre s'est déroulée le 12 juin à la primature entre le gouvernement et les parlementaires membres de la majorité présidentielle. Le but étant d'établir une relation de confiance.

Une démarche favorablement appréciée par les députés et sénateurs de la majorité présidentielle. « C'est l'exécutif du pouvoir, la majorité au Parlement représente également le pouvoir. Il est tout à fait évident qu'il y ait une simplicité entre les deux institutions sans laquelle on ne peut aller harmonieusement vers la réalisation des engagements que le président a pris devant le peuple congolais. C'est nécessaire, cette complicité », a expliqué le président du groupe parlementaire Parti congolais du travail et alliés au Sénat, Théophile Adoua.

Selon lui, les deux parties se fixent rendez-vous à la prochaine occasion afin « qu'aucune partie ne soit surprise de ce qui se passe pour que cette complicité continue à exister. »

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X