Congo-Kinshasa: Céni - La Jeunesse Ne Kongo propose un président du Kongo central

L'ASBL, qui porte la voix de toute cette province, réclame à la tête de la centrale électorale, la désignation d'un ressortissant du Kongo central « détenant l'expertise avérée et le profil requis pour conduire le pays aux élections crédibles, transparentes et apaisées ».

Dans une déclaration du 12 juin, l'ASBL la Jeunesse Ne Kongo affirme suivre avec attention la désignation progressive des animateurs dans les institutions de la République depuis la prise du pouvoir par Félix Tshisekedi. Elle le félicite pour les « efforts fournis pour pourvoir les différentes institutions des cadres compétents, capables de mettre en œuvre son projet de société de manière à apporter le bonheur et la paix au peuple congolais ».

Evoquant la dernière institution en date à pourvoir, la centrale électorale, cette association attire l'attention des délégués des confessions religieuses pour prendre en compte l'équilibre géostratégique de répartition des pouvoirs à la tête des institutions du pays. La jeunesse Ne Kongo, d'ores et déjà, regrette l'absence totale des dignes cadres du Kongo central à la tête des institutions de la République. Cette association exhorte, par ailleurs, le chef de l'état, garant de l'unité nationale et de la paix, à tenir compte de cet équilibre lors que les candidatures des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) lui seront transmises.

Une province faiblement représentée

Pour la jeunesse Ne Kongo, la province du Kongo central est restée pendant longtemps faiblement représentées au sommet des institutions étatiques. Ce qui la conduit, à travers cette ASBL, de réclamer à la tête de la centrale électorale la désignation d'un ressortissant du Kongo central « détenant l'expertise avérée et le profil requis pour conduire le pays aux élections crédibles, transparentes et apaisées ». Cette jeunesse appelle, enfin, toutes les forces vives de cette province à s'approprier cette déclaration, tout en privilégiant l'unité Kongo de « makuku matatu. Mika mia mbua, lekila kulosi, sikamana kumosi, bakutakana, banunga », pour l'intérêt de l'unité nationale.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X