Madagascar: Judo - Retour en fanfare de Siteny

Un mois après son élection à la tête de l'Union Africaine de Judo (UAJ), Siteny Randrianasoloniaiko est rentré au pays.

Comme on pouvait s'y attendre, ses proches et ses collaborateurs lui ont réservé un accueil digne de son exploit, hier matin. En effet, il est le deuxième Malgache à accéder à un poste aussi élevé sur le plan international. Avant lui, seul Ahmad avait pu atteindre de tels sommets à la Confédération Africaine de Football. Les accolades de félicitations se sont enchaînées à Ivato. Le tout dans une ambiance musicale assurée par un orchestre amené spécialement pour l'occasion.

Siteny Randrianasoloniaiko a fait part, durant son allocution, de nombreux challenges qu'il compte relever. Le plus prometteur prendra place en 2025. L'organisation du championnat d'Afrique de cette année sera attribuée à Madagascar.

Perspectives

Voilà donc la Grande île qui tire profit de son avènement à la présidence de l'Union de manière concrète.

Le nouveau patron de l'UAJ a détaillé les grandes compétitions à venir durant sa prise de parole. « Plusieurs défis nous attendent durant notre mandat. Il y a les championnats d'Afrique de judo qui sont prévus en Algérie en 2022, au Kenya en 2023 et en Égypte en 2024. Et puis, l'édition 2025 se tiendra à Madagascar», annonce-t-il. « Madagascar doit également se préparer dès maintenant pour les Jeux des îles 2023 », rajoute-t-il.

Siteny Randrianasoloniaiko et son équipe se sont immédiatement mis à la tâche après le scrutin du mois de mai, d'après ses mots. D'où le calendrier établi rapidement et dévoilé hier. « C'est la première fois que les grands événements internationaux sont fixés à l'avance de cette manière. Le continent africain a besoin de défis à la fois clairs, ambitieux et réalisables, afin de définir ses perspectives d'avenir», martèle-t-il.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X