Afrique: Résolution des problèmes de surendettement, renforcement des cadres de politique économique... - Le FMI montre la piste d'un avenir meilleur post Covid-19

La directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi) est d'avis que pour construire un avenir meilleur, il sera essentiel de stimuler la productivité et la croissance, résoudre les problèmes de surendettement et renforcer les cadres de politique économique. Kristalina Georgieva, en l'occurrence, soutient, lors de la clôture du sommet du G7 tenu du 11 au 13 juin à Londres (Royaume uni), qu'un coup de fouet à l'investissement vert contribuerait non seulement à remédier à la crise climatique, mais accélérerait aussi la croissance et créerait des millions d'emplois nouveaux.

Pour construire un avenir meilleur, il sera essentiel de stimuler la productivité et la croissance, de résoudre les problèmes de surendettement et de renforcer les cadres de politique économique. Cette déclaration a été faite, par Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi).

S'exprimant lors de la clôture du sommet du G7 tenu du 11 au 13 Mme Georgieva soutient que les dirigeants devront faire des choix difficiles au moment de retirer progressivement les mesures de soutien et il importera de cibler avec soin l'appui aux personnes vulnérables et aux entreprises viables.

« L'accent mis par le G7 sur la nécessité de mieux construire après la pandémie, et en particulier sur la gestion des changements climatiques, est primordial », indique-elle. Avant de saluer l'intention des dirigeants de lancer une nouvelle initiative en faveur de l'énergie verte et propre, destinée à catalyser les investissements dans les infrastructures respectueuses de l'environnement, en particulier dans les pays en développement.

Conjugué à des mesures d'incitation à l'investissement, telles que la tarification du carbone et la communication d'informations sur les risques liés au climat, elle fait savoir qu'un coup de fouet à l'investissement vert contribuerait non seulement à remédier à la crise climatique, mais accélérerait aussi la croissance et créerait des millions d'emplois nouveaux.

Kristalina Georgieva souligne dans la foulée que pour relever ces défis de l'après-pandémie, les dirigeants devront accroître les recettes afin de financer l'investissement dans l'amélioration des biens publics au service des citoyens.

À cet égard, elle s'est félicitée « de ce que le G7 espère trouver en juillet un accord sur un impôt minimum sur les sociétés à l'échelle mondiale, lors de la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 ».

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X