Afrique Centrale: Sécurité maritime - La France pleinement mobilisée auprès du pays

Les Eléments français au Gabon (EFG) et la marine nationale française ont organisé, du 31 mai au 4 juin, en lien avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale et les marines riveraines de la sous-région un double exercice baptisé MEGALOPS/NEMO 21.2

Cet exercice a été animé et coordonné à partir de différentes structures dont le Centre régional de sécurité maritime des Etats de l'Afrique centrale (CRESMAC), le Centre des opérations maritimes (COM) de Pointe-Noire ou encore le Centre opérationnel de l'état-major de la marine, à Brazzaville.

Il s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre, en République du Congo, du concept interministériel d'Action de l'Etat en Mer et dans les Eaux continentales, avec pour objectif d'entrainer les structures de l'architecture de sécurité maritime développée lors du sommet de la CEEAC à Yaoundé, en 2013.

A l'occasion, la Marine nationale congolaise a mobilisé de nombreux moyens humains et matériels pour animer et participer activement à ce rendez-vous annuel, en retenant comme thème principal la lutte contre la pêche illicite, non déclarée, non règlementée dans les eaux congolaises (INN).

Dans le cadre de la mise en œuvre, en République du Congo, du concept interministériel d'Action de l'Etat en Mer et dans les Eaux continentales (AEMEC), la Direction départementale de la Pêche de Pointe-Noire a été pleinement associée à l'exercice aux côtés de la préfecture de Pointe-Noire. Ainsi, deux vedettes de la Marine nationale, avec chacune à leur bord une équipe de visite et un inspecteur des pêches, sont intervenues pour conduire, en conditions réelles, une enquête de pavillon et une inspection à bord d'un navire suspecté de pratiquer la pêche INN. Le navire suspect a été joué par le PHM « Commandant Bouan» navigant alors au large de Pointe-Noire dans les eaux sous juridiction congolaise.

Au terme de cette simulation, le commandant du PHM a souligné le professionnalisme et le dynamisme des équipes d'intervention congolaises lors des actions conduites en mer.

La réussite de cet exercice démontre l'étroite coopération entre les différents acteurs nationaux, régionaux et internationaux, mais également la détermination à protéger ensemble et de manière efficace les gens de mer, les voies de commerce maritimes, les échanges commerciaux, mais aussi l'environnement marin.

Outre sa participation à l'exercice, le PHM « Commandant Bouan» a mis à profit son transit dans la zone économique exclusive congolaise pour reporter au Centre des Opérations maritimes de Pointe Noire diverses informations relatives aux activités de pêche observées dans la zone.

Par ailleurs, la France se dit pleinement mobilisée auprès de la République du Congo pour poursuivre ses actions de coopération dans le domaine maritime, avec l'objectif commun de renforcer la sécurité de la navigation et de soutenir une gouvernance plus durable des ressources halieutiques.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X