Burkina Faso: Les rescapés de l'attaque de Solhan demandent la sécurisation de la zone

Les ressortissants de la province du Yagha, dans la région du Sahel, au nord-est du Burkina, demandent plus de moyens pour assurer la sécurité des populations. Ils s'exprimaient mardi 15 juin lors d'une conférence de presse à Ouagadougou, dix jours après l'attaque par des hommes armés de Solhan, qui a fait 132 morts officiellement. Pour Amadou Diallo, président de l'Association des ressortissants du Yagha, il faut plus de moyens sécuritaires dans toute la province.

Il faut sécuriser la zone. Depuis deux ans, à part dans la ville de Sebba, les écoles sont fermées dans les autres localités, l'administration aussi est absente. (...) Les habitants disent qu'ils dorment la peur au ventre. Les gens sont prêts à revenir à condition que la zone soit sécurisée.

Amadou Diallo, président de l'Association des ressortissants du Yagha

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X