Sénégal: Ouverture d'un Conseil présidentiel pour le développement de Matam

Matam — Un Conseil présidentiel territorialisé de développement s'est ouvert ce mardi matin au centre culturel de Matam (nord-est), sous la présidence du chef de l'Etat Macky Sall.

Des ministres, directeurs généraux, responsables de l'administration territoriale et élus locaux prennent part à la rencontre.

Après la région de Saint-Louis, le président Macky Sall a entamé lundi soir sa tournée économique dans la région de Matam.

Selon un document transmis à la presse, l'Etat, à travers différents mécanismes, a investi dans cette région près de 249 milliards de francs CFA, soit deux fois plus que le montant validé lors du Conseil des ministres décentralisé organisé à Matam en 2013.

A l'issue de ce Conseil des ministres, l'Etat avait pris l'engagement d'investir 126,8 milliards de francs CFA dans divers secteurs.

Dans le secteur des infrastructures, le document note que 340 km de routes ont été revêtus, tandis que 134 pistes de production et 820 mètres de ponts ont été réalisés.

Dans le cadre du Programme régional d'investissements, l'Etat a prévu pour la région de Matam 381 milliards de francs d'investissements publics sur la période 2021-2025.

Ce montant va servir à la construction des axes routiers Dandé-Mayo nord (Orofondé-Matam) et Dandé Mayo Sud (Matam-Dembacané), de logements, d'un hôpital de 150 lits à Ourossogui, de l'aéroport de Matam-Ourossogui et d'une Maison de la jeunesse.

Il va aussi permettre la création d'un Espace numérique ouvert (ENO).

L'électrification de 86 villages dans le cadre de la phase 2 du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC), la construction d'une Gendarmerie à Thilogne et de la Cour d'appel de Matam sont également envisagées.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X