Cameroun: Bureau international du Travail - Le pays élu membre titulaire

L'élection s'est déroulée hier, lors de la 109e session de la Conférence internationale du travail, à laquelle prend part le ministre Grégoire Owona.

Le Cameroun est désormais membre titulaire du conseil d'administration du Bureau international du Travail (BIT). Le verdict est tombé hier, au terme d'une élection organisée à Genève en Suisse, en marge de la 109e session virtuelle de la Conférence internationale du Travail (CIT). Le pays est représenté à ces assises par une délégation tripartite gouvernement, travailleurs et employeurs conduite par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona. En récoltant 212 voix sur les 230 votants, le Cameroun intègre cette instance pour la mandature 2021-2024.

En début de semaine dernière, pour l'ouverture des travaux, le Covid-19 était au centre des échanges ouverts le 3 juin dernier. Guy Ryder, le directeur général du BIT, a donné le ton lors d'une séance plénière le 7 juin en présentant un rapport intitulé « Le travail au temps du Covid-19 ». Occasion pour le ministre Grégoire Owona, de présenter les actions menées par le Cameroun pour lutter contre la pandémie.

Au cours de son allocution le mercredi 9 juin, le Mintss a relevé qu'une stratégie de riposte gouvernementale a permis de « renforcer les dispositifs de santé et e sécurité au travail dans les entreprises, de sensibiliser largement les partenaires sociaux sur les mesures barrières à observer en milieu de travail et d'organiser des campagnes de dépistage systématique et de vaccination volontaire. » Entre autres mesures d'accompagnement : l'augmentation des allocations familiales de 2800F à 4500F, la suspension pour une période de trois mois des contrôles de la Caisse nationale de prévoyance sociale, ainsi que l'annulation des pénalités de retard de paiement des cotisations sociales.

En ce qui concerne les normes, la sécurité sociale et le dialogue social, Grégoire Owona a également fait un point des avancées. A savoir : des mesures de soutien de l'activité économique pour limiter les pertes d'emplois ; la poursuite de la politique d'extension de la sécurité sociale et de la mise en œuvre de la Couverture santé universelle. Dans le cadre de cette conférence internationale, trois commissions techniques sont instituées.

Le Cameroun assure la présidence de la commission d'application des normes. Elle est chargée d'évaluer la mise en œuvre des normes internationales du travail adoptées par la CIT. Les deux autres commissions portent sur la discussion récurrente sur la sécurité sociale et la réponse de l'OIT au Covid-19. Les travaux de cette rencontre virtuelle s'achèvent le samedi 19 juin.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X