Cameroun: BEPC 2021 - Les bilingues donnent le ton

Les candidats de cette section étaient les premiers à faire face aux épreuves hier.

C'est le calme plat au Lycée bilingue d'application ce 14 juin 2021. Il est 7h50. Le proviseur, Robert Eko Sama, prélève, dès l'entrée, la température des enseignants et candidats au BEPC bilingue, tandis l'inspecteur pédagogique régional, Rosaline Chungong, mobilise les examinateurs. A dix minutes de l'épreuve de communication orale, la mise en place s'accélère. Robert Eko Sama invite les 46 élèves de la Troisième bilingue à regagner la salle d'examen. Six examinateurs vont par la suite entretenir les candidats sur la nature de cette épreuve destinée à évaluer les capacités des uns et des autres en anglais. « Il est question pour nous d'aider les élèves d'expression française à s'exprimer en anglais », explique Rosaline Chungong, inspecteur pédagogique régional.

Zekou Talla est la première à affronter l'épreuve intitulée : « Oral Communication ». Face à elle, trois examinateurs. La jeune candidate a le choix entre trois sujets : la famille, l'économie sociale et les tribus. Zekou Talla décide d'exposer en 20 minutes sur l'économie sociale. La candidate répond dès lors avec assurance à toutes les questions du jury sur sa future carrière. Celle qui berce le rêve de devenir magistrate se retire de la salle d'examen sous le regard admiratif des examinateurs. Au même moment, 51 candidats sont également évalués au Lycée bilingue d'Essos à Yaoundé. Répartis en cinq ateliers, les élèves de Troisième bilingue Allemand, Espagnol, Arabe, Chinois et Italien se succèdent devant des « profs » d'anglais.

Ici, une absence a été enregistrée par le proviseur Tambe Agbor Teddy Takekwere. Contrairement à Zekou Talla, Veruska Marissa Atibiakout a du mal à s'exprimer couramment en anglais. Les examinateurs marquent un temps d'arrêt afin de mettre la candidate âgée de 12 ans en confiance. « N'aie pas peur de faire des erreurs, nous ne sommes pas là pour te faire peur. Au contraire, nous voulons t'aider à mieux t'exprimer en anglais », rassure Veronica Achengwang Ajeagah, membre du jury. La candidate prend courage et tente de répondre à quelques interrogations. En cas d'incompréhension, les examinateurs reformulent la question. Objectif : amener le candidat à s'exprimer anglais par tous les moyens.

Tout comme Zekou Talla et Veruska Marissa Atibiakout, 3165 postulants au BEPC bilingue ont fait face hier 14 juin 2021 à l'épreuve de communication orale, selon les statistiques de la direction des examens, des concours et de la certification du ministère des Enseignements secondaires. 215 257 candidats au BEPC ordinaire se joignent ce 15 juin aux bilingues pour les épreuves écrites.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X