Cameroun: Produits médicaux - Le continent veut harmoniser la réglementation

Les Etats membres de l'Union africaine veulent désormais se doter d'une réglementation unifiée sur la surveillance du marché des produits médicaux. C'est l'une des missions de l'Agence africaine du médicament dont le traité de création a été adopté le 19 février 2019 à Addis-Abeba en Ethiopie lors de la 32e session ordinaire de l'organisation panafricaine.

A travers cet acte, les pays du continent veulent mettre en place un organisme continental destiné à harmoniser la réglementation des produits médicaux, notamment les médicaments, et assurer le contrôle de leur qualité, de même que leur efficacité. L'Agence africaine du médicament, dont le texte de ratification est actuellement examiné par le parlement camerounais, avant sa ratification par le président de la République, devrait donc permettre d'enrichir le paysage juridique et institutionnel dans le domaine de la santé, de mettre en place des mécanismes coordonnés pour la collecte centralisé des informations et le partage de données visant à accroître l'accès à des produits sûrs et innovants. Le but étant de lutter contre les médicaments falsifiés et de mauvaise qualité.

Sur son rôle, l'on retient que l'Agence va œuvrer à la coordination et au renforcement des initiatives visant l'harmonisation de la réglementation des produits médicaux ; coordonner la collecte, la gestion, le stockage et l'échange d'informations sur la qualité et la sécurité des médicaments ; développer une surveillance du marché du médicament dans les Etats signataires du traité afin de s'assurer de leur qualité de ceux-ci. Elle est e outre chargée d la fourniture des avis techniques sur les produits médicaux, les produits médicaux traditionnels de même que sur les questions et pandémies prioritaires et émergents.

La ratification de ce texte par les Etats membres de l'UA intervient dans un contexte marqué par la crise sanitaire causée par le Covid-19. La ratification de ce texte devrait permettre aux Etats signataires d'affirmer leur volonté de mettre en commun leurs efforts pour améliorer l'accès à des médicaments de qualité, sans risques et efficaces sur le continent.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X