Ile Maurice: Liberté accordée suivant une rixe sanglante - Le DPP suspend la décision

Beenesh Kumar Heerooa, 27 ans, a obtenu la libération conditionnelle contre une caution de Rs 80 000 devant la Cour de district de Curepipe hier, lundi 14 juin.

Outre Vishal Shibchurn, il est l'un des suspects impliqués dans une affaire de rixe sanglante à Henrietta qui remonte au 16 mai. Sauf que cette décision controversée a été suspendue le même jour par le Directeur des Poursuites Publiques (DPP). La suspension sera valide en attendant que le DPP ne dépose ses points d'appel. Le suspect, qui a été libéré après avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 250, 000, a finalement été reconduit en cellule policière.

Pour rappel, Asha Nundoo et son mari Manoj, homme d'affaires qui possède un atelier de textile et une boîte de location de voitures, ont été agressés à coups de sabre par un groupe de gros bras cagoulés à leur domicile à Camp Bellin, Henrietta à Vacoas, dans la nuit du dimanche 16 mai au lundi 17 mai. Leur fils de 25 ans, Pravin Nundoo a été forcé de monter à bord d'une voiture dans laquelle il a été tabassé puis abandonné plus loin sur la route. Ils ont impliqué Vishal Shibchurn parmi les suspects.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X