Congo-Kinshasa: La cour d'appel réduit la peine de Vital Kamerhe à 13 ans de travaux forcés

La cour d'appel de Kinshasa/Gombe a réduit les peines infligées aux condamnés en première instance au procès sur le détournement des fonds alloués au programme de 100 jours du Président Félix Tshisekedi.

Ainsi, dans le verdict rendu mardi 15 juin, l'ex-directeur de cabinet du chef de l'Etat, Vital Kamerhe, écope de treize ans de travaux forcés, au lieu de vingt ans.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X