Centrafrique: Les trois messages du nouveau Premier ministre Henri Marie Dondra

En République centrafricaine, le nouveau Premier ministre Henri Marie Dondra a pris ses fonctions mardi 15 juin à Bangui lors d'une cérémonie de passation de pouvoir avec son prédécesseur Firmin Ngrebada.

Ministre des Finances depuis 2016, Henri Marie Dondra hérite en passant à la tête de l'exécutif d'une situation économique difficile depuis l'offensive rebelle de décembre dernier. Il devra également faire face aux attentes des partenaires internationaux comme la France qui a récemment annoncé la suspension de son aide budgétaire et conduire le « dialogue national » annoncé par le président de la République Faustin Archange Touadéra.

« Relance », « ouverture », « dialogue » sont donc les premiers mots d'Henri Marie Dondra en tant que Premier ministre. Message de « relance » d'abord, d'une économie durement affectée par des mois de blocage suite à l'offensive rebelle.

« Nous connaissons quelques problèmes de mobilisation de ressources internes. Il faudrait justement commencer à diversifier nos sources de revenus par l'élargissement de l'assiette fiscale », propose le chef du gouvernement.

Et sous pression des bailleurs qui réclament des garanties en matière de gouvernance, de justice et de respect des droits l'homme pour maintenir leur aide, « ces échanges-là vont nous permettre de nous accorder afin que nos partenaires reviennent à la table. Le tout, c'est de discuter et d'échanger et c'est ce qui se fait actuellement. »

Puis un message d'« ouverture », « à tous nos compatriotes, qu'il s'agisse de groupes armés qui sont dans le cadre de l'APPR de participer à ce gouvernement ». Et enfin de « dialogue » avec « la nécessité d'apaiser l'environnement politique de chez nous ».

On attend maintenant de connaître la composition du nouveau gouvernement. Des échanges sont en cours avec les partis politiques et le chef de l'État. « Un peu de patience, ce n'est pas une tâche facile », a déclaré le nouveau Premier ministre.

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X