Madagascar: Langue et Langage - Le mois de la langue maternelle se célèbre à travers les médias

La langue malgache à l'honneur, à travers une promotion active. La célébration du mois de la langue maternelle s'oriente plus vers les médias cette année.

« Notre langue est malade, mais pas morte » souligne l'illustre Henri Rahaingoson, lors d'une interview. Une affirmation qui résonne encore plus aujourd'hui vu la place de la langue malgache au sein de notre société actuelle. Au gré des processus de mondialisation, la diversité culturelle et les mœurs évoluent, ainsi que la langue maternelle.

Au vu des nouvelles générations, la langue malgache semble subir d'importants changements et fait preuve de résilience quant à son usage propre. Entre les chocs interculturels, les échanges commerciaux avec les autres pays, mais également le développement de la technologie et de la science, la langue malgache n'y échappe pas. C'est ainsi, dans l'optique d'honorer la langue malgache telle qu'elle est qu'Henri Rahaingoson lance l'initiative du mois de la langue maternelle il y a près de trente ans maintenant.

Cette année, la célébration a pris une nouvelle envergure, car à défaut de pouvoir rassembler du monde pour des manifestations culturelles et littéraires, elle conquiert aisément les médias traditionnels et nouveaux médias. Se modernisant, sans pour autant perdre ses valeurs, la langue maternelle occupe toujours une place exclusive.

À l'ère d'internet

Malgré le peu d'événements relatifs à la célébration de ce mois de la langue maternelle, telle que l'imaginait l'illustre linguiste, poète et académicien Henri Rahaingoson, plusieurs initiatives ont été lancées via les réseaux sociaux comme Facebook. En fer de lance de cette célébration, le ministère de la Communication et de la culture (MCC) brille au front en proposant quotidiennement plusieurs concepts sur sa page officielle.

Allant de la redécouverte de l'essence même d'un mot, à la compréhension d'un adage, la définition d'un proverbe ou encore des véritables cours de grammaire « malagasy », l'initiative du MCC est salué par les internautes. Avec comme thématique principale, « Izay manaja ny teniny, manaja ny taniny » à savoir « Celui qui honore sa langue, honore sa patrie », le ministère fédère une audience de toutes les générations. De même, en collaboration avec la Televiziona Malagasy (TVM) et la Radio Nasionaly Malagasy (RNM), elle propose aussi pour ce mois deux émissions sur le thème de « La langue malgache, la base de la nation ».

Ces rendez-vous sont respectivement prévus pour les 20 et 30 juin à partir de 20h. Le cercle des poètes Havatsa-Upem quant à lui est également très actif sur Facebook, proposant au quotidien une redécouverte de ses membres originaires de chaque région de la Grande île. À travers une série de vidéos, ils présentent tous les jours un poème scandant les valeurs de la culture malgache et de sa langue. Comme quoi « Ma langue, je la fais souveraine et quand à celle d'autrui, je la maîtrise et je la fais mienne », dicton d'Henri Rahaingoson restera toujours d'actualité.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X