Madagascar: Stade Barea - Un joyau au cœur de la capitale

Le chef de l'État et les Barea étaient en visite à Mahamasina, hier en fin d'après-midi. L'occasion de s'émerveiller devant la beauté de l'enceinte.

Des millions de dollars utilisés à bon escient. Lors de la présentation du projet de rénovation du stade de Mahamasina, en janvier 2020, notre quotidien avait publié que la population malgache était en droit d'attendre un résultat exceptionnel. Et ce, vu le budget colossal alloué au projet.

Aujourd'hui, on peut dire que le rendu est à la hauteur des attentes. Et même au-delà ! Pour preuve, les Barea se sont tous émerveillés en visitant l'enceinte, hier, en compagnie du président de la République, Andry Rajoelina. « C'est magnifique. Jouer dans un tel stade, ce sera une réelle source de motivation pour nous », a ainsi confié Njiva Rakotoharimalala. « Bon nombre de stades en Afrique n'arrivent pas à la cheville de celui-ci », a renchéri Ibrahim Amada. « C'est du même acabit que celui de Polokwane », a ajouté Arohasina « Dax » Andriamirado. Même le jeune Mathyas Randriamamy, habitué du Parc des Princes de Paris, a été impressionné.

Impossible de rester de marbre devant la magnificence du nouveau joyau de la capitale. La qualité des matériaux dans les différents locaux laisse bouche-bée, à l'instar du mobilier dans le salon VIP et dans la salle de conférence.

Les tribunes et gradins se mettent au niveau des plus grands stades avec respectivement 16.000 et 24.000 places. Quant à la pelouse naturelle, elle n'est pas encore arrivée à maturité. Mais elle promet finesse et résistance à la fois d'ici peu.

Gigantisme

Au-delà de la beauté du stade, son principal atout réside dans son gigantisme. « C'est immense ! Du très bon boulot », s'est exclamé Abel Anicet Andrianantenaina, quand il est sorti du bus sur le parking. Il sait de quoi il parle, pour avoir comme points de comparaison les antres européennes telles que Anfield Road à Liverpool et Santiago-Bernabeu à Madrid. Rappelons qu'en plus du terrain principal, l'enceinte est bordée par une pelouse annexe pour les entraînements, un gymnase couvert, des terrains de basketball et un boulodrome. Bref, un véritable complexe multidisciplinaire !

Au même titre que les Barea, le chef de l'État était également époustouflé. « J'ai le cœur qui bat à cent à l'heure. Je suis entièrement satisfait. Peu importe ce que certains peuvent dire, nous laissons un héritage pour les générations futures », s'est-il exclamé.

90% des travaux sont achevés jusqu'à maintenant. Les 10% restants seront bouclés dans les mois à venir. Mahamasina accueillera son premier match en septembre, à l'occasion du début des éliminatoires du Mondial. À ce sujet, le capitaine des Barea a promis que « l'équipe nationale donnera le meilleur d'elle-même pour les rencontres à venir », après que Andry Rajoelina ait lancé qu'il « espère que les Barea marqueront encore l'histoire dans le futur ».

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X