Madagascar: Vaccination - La ruée des derniers jours

La campagne de vaccination arrivera à son terme demain. Elle a commencé très lentement, mais c'est une course contre la montre engagée par les nombreux retardataires qui se sont précipités depuis lundi dans les vaccinodromes.

L'objectif de 250.000 doses injectées ne sera pas atteint. Hier, le chiffre de 136.000 a été communiqué par le ministère de la Santé. Les volontaires de la dernière heure se sont bousculés dans les vaccinodromes, et ils vont continuer à se précipiter aujourd'hui et demain, signe que la communication est passée. On peut penser que les réticences se sont atténuées, et que la prochaine campagne se déroulera plus facilement.

Comme nous l'avons prévu, c'est au dernier moment que certaines personnes se sont décidées. Les paroles rassurantes de ceux qui ont été vaccinés ont convaincu ceux qui hésitaient. Le fait qu'il n'y ait pas d'effets secondaires a conduit ceux qui voulaient se protéger contre la Covid-19 à sauter le pas. L'affluence qui va continuer dans les centres de vaccination est un gage pour l'avenir. Elle donne l'assurance aux autorités sanitaires que la prochaine campagne de vaccination sera plus facile à mener. Il y aura les primovaccinés qui devront recevoir leur deuxième dose, et puis les nouveaux candidats qui seront prêts à se faire vacciner. Il va se passer un certain temps avant l'arrivée de la prochaine cargaison.

L'Astrazeneca Covishield fera certainement partie des lots, mais on parle aussi d'autres types de vaccin. L'avis de l'académie de médecine sera, dit-on, sollicité. Moderna, Jansen, Pfizer ou Sinopharm font partie de l'éventail qui peut être proposé. Sans vouloir tirer des plans sur la comète, on peut penser que la prochaine campagne de vaccination connaîtra un succès beaucoup plus important, et qu'elle se déroulera facilement. Les leçons vont être tirées et l'organisation qui sera mise en place sera bien huilée.

Plus de: Midi Madagasikara

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X