Madagascar: Université de Tuléar. - Quatre blessés durant la dispersion des étudiants grévistes

« Quatre blessés, dont un membre des forces de l'ordre (FO) » informe le service d'urgence de l'Hôpital Principal de Tanambao.

Ce sont des blessures légères puisque aucun blessé ne se trouvait sur les lieux. Les étudiants sont fatigués d'attendre les cinq mois de non-paiement de bourse, qui les ont entraînés à descendre en ville. Ce Mardi 15 Juin « ils se sont réveillés à 3h00 du matin » affirme une habitante proche de l'Université de Maninday.

En effet, les étudiants voulaient tromper les forces de l'ordre qui les attendaient sur l'unique route venant du Campus. Ils ont pris un autre chemin en suivant un raccourci et débouchant directement au quartier Sanfilo (TSF). A malin, malin et demi, d'autres FO les attendaient de pied ferme aux quatre chemins de TSF. Les premières grenades ont tonné à 7h, entraînant le mécontentement des riverains qui se plaignent des fumées de lacrymogène, et leur dérangement en retenant leurs enfants à ne pas les envoyer à l'école.

Plusieurs revendications. Il y a d'autres mécontentements, qui ont fait déborder le vase. La non-validation de Master 2 de certains Établissements des Lettres, et le Département d'Histoire. Les étudiants demandent de revenir au « Système Maîtrise et Diplôme d'Etudes Appliquées (DEA) » au cas où le Système LMD est défaillant. Pour le moment, ils se rendent compte que leur année universitaire est trop longue. Ils demandent aussi la continuation et l'achèvement des logements d'étudiants R+3.

En outre, certains blocs sont complètement inhabitables : pas de toilettes, pas de lumière. Ils pensent que la poursuite de leurs études est prioritaire, plutôt que les nombreux stades, les terrains de foot, les gymnases qui sont en voie de finition dans la Région.

Plus de: Midi Madagasikara

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X