Congo-Brazzaville: Gestion forestière et climatique - Les journalistes confèrent avec la RPDH

Dans le souci de s'impliquer activement dans le suivi de la gouvernance forestière et la lutte contre les changements climatiques, les professionnels de l'information ont fait un plaidoyer pour leur formation lors d'une table ronde animée la semaine dernière par les membres de la Rencontre pour la paix et les droits de l'homme (RDPH) au siège de l'ONG,

L'objectif des échanges entre l'ONG et les médias de la place était axé sur les questions d'intégrité et de suivi de la gouvernance forestière et climatique, un projet piloté par la RPDH dans le département de Pointe-Noire. Connaissant le rôle déterminant de la presse dans le suivi des projets communautaires, l'ONG a organisé cette table-ronde pour dévoiler ses attentes et s'accorder avec les professionnels de l'information sur le travail à faire, notamment dans le cadre du projet « Intégrité dans les initiatives climatiques comme la réduction des émissions provenant du reboisement et de la dégradation des forêts associées à la gestion durable des forêts, la conservation et l'amélioration des stocks de carbone forestier, REDD+ », projet financé par l'Agence française de développement et cofinancé par le département britannique du développement (DFID) dans le cadre du projet FGMC.

Éclairé des attentes de l'ONG des droits de l'homme et face à la technicité de certains programmes dans la gouvernance forestière, les journalistes ont saisi l'occasion pour faire leur pladoyer à la RPDH, organisation parrainée par des partenaires internationaux, de leur faciliter des bourses de formations à l'étranger ou des séminaires dans le cadre du suivi des projets, notamment dans le domaine de la gouvernance forestière, en tenant compte de l'actuel projet dont le but est de prévenir les éventuels risques de corruption dans le mécanisme REDD+ qui est un élément essentiel des efforts mondiaux visant à atténuer les changements climatiques.

L'objectif du projet mené par la RPDH est de renforcer l'intégrité dans la gouvernance du processus REDD+ et susciter l'attention des communautés locales et les populations autochtones de participer activement au suivi de la mise en oeuvre du processus et la gouvernance forestière. Le Congo bénéficie d'importantes ressources financières dans le cadre du financement de son plan d'investissement, a rappelé Severin Fabrice Kimpoutou, l'un des intervenants de l'ONG.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X