Congo-Brazzaville: Parlement - Les deux chambres peuvent désormais se réunir en présentiel

Le président de la République a approuvé, le 11 juin dernier, la proposition du Sénat suggérant que désormais les deux chambres du Parlement peuvent chacune se réunir en présentiel tout en observant les mesures barrières liées à la pandémie de Covid-19.

« Nous sommes tous satisfaits de savoir qu'à peine hier à la réunion de la coordination, le président de la République a accédé à la recommandation que le Sénat avait faite en son temps. Aujourd'hui, il est admis par la coordination nationale et le gouvernement que désormais les deux chambres du Parlement peuvent chacune se réunir en mode présentiel », indique le rapport de la commission affaires juridiques et administrative du Sénat.

Ces propos ont été confirmés par le ministre d'Etat, ministre des Affaires foncières et du Domaine public chargé des relations avec le Parlement, Pierre Mabiala, qui a déclaré, « le président a aussi décidé que désormais les conseils des ministres se tiennent non pas en mode visioconférence mais en mode présentiel ».

Rappelons que jusque-là le nombre de personnes devant assister aux séances plénières était limité à cinquante au niveau des deux chambres du Parlement. Au Sénat, le débat a également porté sur d'autres aspects notamment les conditions de mise en œuvre de l'état d'urgence sanitaire, le relâchement des mesures barrières et surtout l'harmonisation des heures du couvre-feu.

« Nous suggérons la généralisation des heures du couvre-feu à 23heures au lieu de faire le distinguo des Weekends et jours fériés parce que le plus important c'est l'observation des mesures barrières. Il faut que la force publique devienne de plus en plus stricte pour faire en sorte que ces mesures soient bien observées et qu'au niveau du gouvernement qu'on accélère la campagne de vaccination », ont déclaré certains sénateurs.

Prenant la parole sur cette question d'harmonisation des heures du couvre-feu, le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a signifié que c'est pendant les Weekends que l'on constate plus de fréquentations et il faut donc les limiter.

Le président du Sénat, Pierre Ngolo, a insisté sur la campagne de sensibilisation des populations à la Covid-19 au regard du relâchement constaté dans l'observation des gestes barrières.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X