Madagascar: Nosy Be - Nosy Komba est prêt à accueillir des touristes

Dans le cadre des préparations à la reprise du secteur tourisme, des initiatives citoyennes se multiplient à Nosy Be car la crise sanitaire a porté un coup d'arrêt au tourisme.

Pour Nosy Komba ou l'îlot des lémuriens, les habitants ont commencé à fourbir leurs armes pour attirer de nouveau les touristes après la crise causée par la pandémie de Covid-19. Ainsi, ils ont organisé un grand rassemblement où des citoyens se sont associés pour nettoyer le littoral.

Cette action fait suite au séjour du Président du Sénat Herimanana Razafimahefa sur cette petite île, durant lequel il a mené une double campagne de sensibilisation, à la vaccination en masse et au nettoyage des plages. Ces dernières sont traditionnellement un lieu de forte affluence lors des beaux jours. Cette activité a terminé sa visite officielle dans l'île aux parfums, une destination touristique par excellence.

Et c'est ainsi que, de bon matin hier, les citoyens de Nosy Komba se sont donnés rendez-vous sur la plage d'Ampangoriana avec des pelles, des râteaux, des brouettes offerts par le Président du Sénat et ont commencé à ramasser les débris, détritus et déchets, pour les mettre dans des poubelles de plage neuves.

Un devoir

Avant le nettoyage proprement dit le locataire d'Anosikely a eu une rencontre avec les habitants, durant laquelle il a souligné que Nosy Komba, qui attire de nombreux touristes du monde entier par ses richesses et sa beauté, doit être mise en valeur.

« Dans la situation actuelle, il est important de préserver ces espaces littoraux et d'offrir des plages propres et accueillantes aux visiteurs. En plus du bord de mer dégagé de tous débris ou déchets, les touristes n'hésiteront pas à revenir sur notre île en sachant que la population est vaccinée» a-t-il rassuré.

Cette opération de nettoyage a aussi vu la participation des élus et des dirigeants régionaux civils et militaires, conduits par le Gouverneur. Tous ont encouragé la population à retenir que l'entretien des plages est le devoir de tous. Donc il faut garder propres ces endroits pour mieux les utiliser en toute sécurité.

« Maintenant, après la pandémie, il est temps de penser à nos activités génératrices de revenus. Cela comprend l'amélioration continue de l'état des plages et des bords de mer dans un esprit de développement durable» a affirmé Daodo Arona Marisiky .

La manifestation s'est terminée par la visite de l'hôpital de la localité qui est dans un état de délabrement regrettable, l'endroit est serré et dépourvu d'électricité.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X