Burkina Faso: Insertion socio-économique - 41 femmes reçoivent des kits d'installation en tissage

L'Association cri de cœur pour l'équité et le développement (ACCED), en collaboration avec la Société des mines de Sanbrado (SOMISA), a organisé une cérémonie de fin de formation et de remise de kits à l'intention de 41 femmes bénéficiaires de formation en tissage, le jeudi 10 juin 2021 à Sanbrado.

Après trois mois de formation en tissage de pagnes Faso Danfani, 41 femmes issues des communautés impactées par le projet aurifère de la Société des mines de Sanbrado (SOMISA) ont été jugées aptes à exercer efficacement le métier de tisseuse. Elles ont reçu le jeudi 10 juin 2021, à Sanbrado, leurs attestations de formation et des kits d'installation. Composés de métiers à tisser, de tabourets, de bassines, de fils de coton, de seaux et autres matières premières, l'ensemble des kits et la formation ont couté à la SOMISA près de 21 millions F CFA.

Pour le directeur des affaires corporatives de la SOMISA, Christian Ouédraogo, cette activité s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement de la mine aux femmes impactées par son implantation en vue de les aider à restaurer leurs moyens de subsistance. Il a précisé que ces femmes viennent porter à 65 le nombre de femmes formées cette année. Les 24 premières ayant été formées et appuyées pour l'installation dans le domaine de la teinture.

Outre la remise symbolique des attestations et des kits, la cérémonie a été marquée par des allocutions, des danses et un sketch présenté par les bénéficiaires pour montrer l'importance de la formation aux métiers.

Le maire de la commune de Boudry, Djibril Zoéringré, a remercié la SOMISA et l'ACCED pour cette initiative. Pour lui, l'installation de la mine n'a pas été simple au départ mais aujourd'hui, les actions qu'elle pose réjouissent déjà les populations. Il a souhaité que la mine continue à soutenir, non seulement les femmes impactées, mais aussi les femmes de tous les 84 villages de la commune.

Le haut-commissaire de la province du Ganzourgou, Ambroise Ouédraogo et le secrétaire exécutif de l'ACCED, Dimbessida Augustin Kaboré, ont aussi salué l'initiative de la SOMISA. Pour le haut-commissaire, une attestation n'a de valeur que lorsqu'on met les connaissances acquises en pratique. C'est pourquoi, il a, tout comme M. Kaboré, invité les femmes à s'unir pour mieux exercer leur nouveau métier.

Kaboré a remercié la marraine de la cérémonie, le député Alexandre Tapsoba et toutes les autorités locales pour leur accompagnement. Il a promis aux femmes un suivi de leurs activités et un accompagnement dans la recherche de marchés.

Abdoulaye Diallo, représentant la marraine, la directrice Afrique de l'Ouest de Children Believe, Christelle Kalhoulé, a transmis la joie de celle-ci et a salué, tout comme le député Alexandre Tapsoba, l'engagement et l'abnégation du secrétaire exécutif de l'ACCED. Il a, au nom de la marraine, appelé les femmes à s'appliquer pour tirer meilleur profit de leur apprentissage. A l'en croire, la marraine promet suivre à distance ses filleules en vue de les pousser à être des modèles pour la société.

Nathalie Kaboré, représentante des bénéficiaires, a remercié la SOMISA et l'ACCED pour cette formation et les kits reçus. Elle a traduit l'engagement de toutes les apprenantes à évoluer en association pour renforcer les acquis et produire des pagnes de belle facture. Toutefois, elle a demandé l'accompagnement de tous pour vendre leurs produits.

Le député et le haut-commissaire les ont rassurées, au regard de la tendance actuelle des Burkinabè à s'habiller en Faso Danfani.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X