Sénégal: L'ANSD relève une hausse de 40, 3 % des importations en mars

Dakar — L'Agence nationale de la statistique et de la démographie (NASD) a fait état d'une hausse de 40, 3 % des importations en mars après que leur valeur financière a atteint 412, milliards de francs Cfa contre 293, 9 % le mois précédent.

Cette progression est en lien avec les achats à l'extérieur de métaux communs ((23,2 milliards de FCFA contre 6,4 milliards de FCFA au mois précédent), de riz (19,7 milliards de FCFA contre 9,2 milliards de FCFA au mois précédent) et de produits pétroliers finis (+38,7%), souligne la structure.

Elle relève dans son Bulletin mensuel des statistiques économiques que l'absence d'importations d'huile brute de pétrole, au mois précédent, contre des achats de 27,3 milliards de FCFA au cours de la période sous revue, avait renforcé cette tendance à la hausse.

Cette progression des importations a été atténuée par le repli des importations d'autres véhicules terrestres (-36,0%). Comparées au mois de mars 2020, les importations ont connu une réduction de 22,4%, indique le document parvenu à l'APS.

Il fait savoir que le cumul des importations à fin mars s'est établi à 1032,3 milliards de FCFA contre 1262,3 milliards de FCFA pour la même période de 2020, soit une baisse de 18,2%.

En mars, les produits pétroliers finis (65,3 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (35,7 milliards de FCFA), les huiles brutes de pétrole (27,3 milliards de FCFA), les métaux communs (23,2 milliards de FCFA) et le riz (19,7 milliards de FCFA) ont été les principaux produits importés, note le rapport.

Les principaux fournisseurs du Sénégal ont été la France (14 %), la Chine (9,1%), l'Inde (6,3%), le Nigeria (6,2%) et la Russie (5,1%), peut-on lire.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X