Cote d'Ivoire: Séminaire local éclaté du Pdci-Rda à Bonon / Alexis Trazié Bi Guessan, délégué de Bouaflé 4, aux militants - « La reconquête du pouvoir en 2025 commence maintenant… »

Comme toutes les délégations qui s'activent en ce moment, la délégation départementale Bouaflé 4, que conduit le député Trazié Bi Guessan Alexis, a ouvert son séminaire local éclaté, le samedi 12 juin dernier à Bonon.

A ce séminaire de réflexion sur l'avenir du Pdci pour les 25 années prochaines, le patron de la délégation Bouaflé 4 a mobilisé toutes ses troupes que sont les cadres membres du Bureau politique, les Comités de sage, les secrétaires généraux de Section, le coordonnateur de la Jpdci-Rda et les membres de son bureau, la présidente Ufpdci et son bureau et les membres du grand conseil régional.

Ouvrant les travaux, Trazié Bi Guessan Alexis a situé le cadre et livré les enjeux de ce séminaire éclaté demandé par la haute direction du parti. Le faisant, Alexis Trazié Bi Guessan, délégué de Bouaflé 4 (Bonon) du Pdci-Rda, a demandé aux uns et aux autres « de s'impliquer activement partout sur tout le territoire national et singulièrement dans le département de Bonon pour la réussite des séminaires éclatés du parti.» « J'insiste sur l'importance de ces séminaires éclatés car à travers ceux-ci, le président de notre cher parti, Henri Konan Bédié, s'en remet à la base et lui donne le pouvoir de s'exprimer. C'est un message très important. Je pense qu'il est passé 5 sur 5. Tous vous avez écouté les messages. Et je pense que vous allez faire le relais dans les villages, campements et hameaux afin que tous se mettent à la disposition des différents délégués qui viendront vers eux », a-t-il indiqué invitant, une fois de plus, chacun et chacune à s'intégrer dans les différentes Commissions pour des réflexions fructueuses sur les différents thèmes proposés par la haute direction du parti. « De vos réflexions dépend de la survie du Pdci. Nous sommes en train de préparer le centenaire du Pdci. Je vous demande pardon car si nous ne sommes pas solidaires, nous ne pourrons pas construire quelque chose de solide. Le meilleur arrive pour chacun d'entre nous », a souligné le délégué Alexis Trazié Bi.

Sur la question de la santé de la délégation, il s'est voulu rassurant. « La délégation se porte très bien. Je suis venu sur scène pour vous dire que nous voulons partir sur de nouvelles bases, et que nous devons être debout ; la reconquête du pouvoir en 2025 commence maintenant », a indiqué l'honorable Alexis Trazié Bi.

Conférencier du jour, chargé des stratégies, de la planification, et de l'implantation, Bénié Bi Hué Thierry a levé un coin du voile sur la nouvelle vision qu'entend adopter la délégation de Bonon « Il y a beaucoup de choses qui vont se passer dans l'avenir proche. L'heure est arrivée pour qu'on change des présidents de comité de base et des secrétaires de section défaillants. Avant qu'on arrive aux élections prochaines, nous devons avoir une délégation très forte. Le président Bédié est fier de nous. Il suit tout et nous ne devons pas le décevoir », a-t-il relevé. Avec lui, Yao Konan Sylvestre, cadre, qui a appelé la base à la résistance « Il faut qu'on arrête la tricherie politique. Quand on est président ou secrétaire, il faut qu'on soit fort. Car nous sommes d'un parti politique très puissant qui est le Pdci-Rda ». Dame Annick Zanhouo, de l'Ufpdci-Rda, chargée de la mobilisation et de l'organisation des femmes, membre du Bureau politique du Pdci-Rda, a exhorté l'ensemble des militants à rester motivés et à mutualiser leurs efforts pour accompagner leur parti dans sa reconquête du pouvoir. C'est sur une note de gaîté que militants et responsables du parti se sont quittés en prenant rendez-vous pour la mise en commun des travaux très bientôt.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X