Cote d'Ivoire: Discours de haine sur les réseaux sociaux - 2C2PF invite les autorités à renforcer le dispositif répressif

Dans le cadre de la lutte contre les discours haineux sur les réseaux sociaux, le vice-président, du Comité de Coordination pour la participation politique des femmes (2C2PF), Clovis Delacroix, a invité les autorités ivoiriennes à renforcer le dispositif répressif.

Il a lancé cet appel, hier, au Crao à Aghien (Abidjan), au cours d'une conférence de presse co-animée avec Mme Fanta Doumbia, présidente du 2C2PF. « Les discours de haine sur les réseaux sociaux constituent un péril pour la paix et la cohésion sociale », a-t-il déclaré, précisant que cette conférence se situe dans le cadre d'une campagne de sensibilisation initié depuis le 21 mai 2021, par le 2C2PF.

Poursuivant, le vice-président du 2C2PF, chargé de la communication et de programmes, a également exhorté les organisations de la société civile à s'impliquer davantage dans la sensibilisation des populations dans la lutte contre les discours de haine. Par ailleurs, les hommes de médias, les cyberactivistes et autres influenceurs sont invités à prendre une part active dans la lutte contre les discours haineux qui constituent une menace pour la paix et la cohésion entre les communautés.

Pour lutter efficacement contre ce fléau, estime Fanta Doumbia, il faut entre autres, éviter de propager ou de partager, de signaler tout propos ou discours haineux, éduquer les utilisateurs d'internet aux médias sociaux et surtout améliorer le dispositif juridique.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X