Cote d'Ivoire: Filets sociaux - L'Etat a distribué plus de 42 milliards de Fcfa aux ménages

Dans le cadre des filets sociaux, l'Etat ivoirien, jusqu'au premier trimestre de l'année 2021, a distribué 42700 000 000 de Fcfa aux ménages sous la forme d'allocation familiale et sous la forme de subventions à certains ménages.

Cette information a été donnée, hier, par Vigan Brice Charlemagne, responsable de la gestion du projet filets sociaux productifs, au ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, qui animait un panel sur le « Bilan des filets sociaux du lancement à nos jours ». C'était à l'occasion de l'organisation de « Le rendez-vous de la famille », par le ministère de la famille, de la femme et de l'enfant, à la salle Félix Houphouët-Boigny, du district autonome d'Abidjan autour du thème : « Filets sociaux, famille et covid-19 » dont l'objectif est de bâtir une société plus forte

A l'en croire, depuis 2015, l'Etat a pris en charge 227 000 ménages qui percevaient 36 000 Fcfa par trimestre. Ces ménages sont repartis comme suit ; 125 000 en milieu rural qui sont répartis dans 1905 villages et 102 000 en milieu urbain sur l'ensemble des départements du pays.

Selon Vigan Brice Charlemagne, cette opération a démarré dans les régions du Tonkpi, du Gbèbê et Kabadougou qui abritaient le plus grand nombre de pauvre. Mais aujourd'hui, les filets sociaux couvent l'ensemble du territoire national. Avec la pandémie à coronavirus, l'Etat a apporté son soutien à plus de 200 mille ménages.

Pour la directrice de la famille, Ghislaine Konan Kouamé, qui intervenait sur le sous-thème : « Actions gouvernementales en faveur des familles ivoiriennes et les perspectives », la pandémie à coronavirus a eu un impact négatif sur le revenu des ménages. C'est pourquoi l'Etat a pris plusieurs mesures pour venir en aide aux populations surtout avec le plan national de développement (Pnd 2021-2025) qui prend en compte la famille et l'élaboration de la politique nationale de la famille. En perspectives elle propose la mise en place d'un système d'appui à la création d'entreprises familiales, la vulgarisation des opportunités d'emplois, le développement de l'entrepreneuriat au sein de la famille et l'octroi des bourses familiales.

Mais avant, l'inspecteur général Yatié, représentant la ministre de la femme, de la famille et de l'enfant, Nassénéga Touré, a rappelé les rendez-vous de la famille est une plateforme d'échange entre les familles et les autorités étatiques sur un sujet d'intérêt familier. En effet dit-elle, le gouvernement avec à sa tête le Président Alassane Ouattara a pris des mesures dont le but est de soulager les familles les plus vulnérables dont le programme des filets sociaux qui a consisté en l'octroi des bourses familiales pour soutenir les familles ciblées.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X