Algérie: Législatives - Les résultats préliminaires à la Une de la presse nationale

Alger — Les résultats préliminaires des législatives du 12 juin, annoncés par l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), font la Une de l'édition du mercredi des titres de la presse nationale qui propose différentes lectures et analyses.

Dans son édition du mercredi, "El Moudjahid" détaille la conférence de presse du président de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi, qui a annoncé les résultats préliminaires des législatives du 12 juin avec une victoire du parti du Front de libération nationale, arrivé en tête avec 105 sièges sur les 407 que compte l'Assemblée nationale populaire.

Il aborde également le spectre de l'abstention qu'il "appartient aux spécialistes de la chose politique d'étudier".

"El Moudjahid" rapporte également les propos du président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, qui a assuré la transparence, la neutralité et l'intégrité dans le contrôle des résultats, ainsi que ceux du premier président de la Cour suprême, Abderrachid Tabi a affirmé que ce scrutin avait prouvé l'efficience des fondements mis en place pour garantir la régularité du processus électoral.

Le quotidien "Horizons" se contente, quant à lui, d'évoquer en Une un "retour gagnant" du Parti du front de libération national, en reprenant les résultats de ce scrutin en plus d'aborder un très grand nombre de recours en rapport avec le décompte des voix, introduits auprès de l'Anie.

Le quotidien "El Watan" titre en Une de son édition de mercredi "Le désaveu populaire confirmé" et propose une lecture des résultats provisoires des législatives du 12 juin, rendu public hier par l'Anie. Ce média revient sur le taux de participation de 23.03%, sur la composante sans majorité parlementaire de la nouvelle assemblée.

Dans sa lecture, ce journal aborde également les femmes comme "grandes perdantes" de ce scrutin après l'accession de seulement 34 femmes à la députation ce qui ne représente que 8% de hémicycle.

Dans le même esprit la Une du quotidien "Liberté" aborde le faible taux de participation, "le plus bas de l'histoire des élections législatives depuis l'instauration du pluralisme politique", et le net recul de la représentation des femmes qui passent de 31% dans la dernière législature à seulement 8%.

Dans un entretien à Liberté, le politologue Chérif Dris affirme que la "reconstitution de l'ancienne alliance présidentielle n'est pas exclue", entre des partis politique qui "disposent d'une base électorale et qui ont profité du fort taux d'abstention".

Cette même lecture des résultats préliminaires des législatives du 12 juin, en plus de la percée des indépendants, est également proposée dans d'autres journaux comme "Le soir d'Algérie", "La nouvelle république", "L'expression ou encore "Le quotidien d'Oran".

Du côté de la presse arabophone l'absence de majorité parlementaire est à la Une d'Echourouk qui a également donné la parole aux formations politiques qui n'ont pas obtenus de sièges à l'assemblée, alors que El Khabar titre "Le FLN en tête talonné par les indépendants" en abordant la "forte abstention qui a reconduit l'ancienne alliance présidentielle".

Pour sa part le quotidien "Echaâb" se projette dans de futures alliances parlementaires pour obtenir la majorité à l'assemblée et sur une nouveau gouvernement conduit par un Premier ministre.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X