Sénégal: Agressions contre Sidy Fakha Diop et Thierno Ly - Le Sudes-Esr/Ife/Ucad accuse le recteur

Le syndicat unitaire des enseignants du supérieur, section université Cheikh Anta Diop de Dakar a interpelé dans un communiqué en date d'hier, mardi 15 juin la communauté universitaire et l'ensemble des partenaires à barrer la route à la violence quelle que soit sa nature au sein de l'université.

Ce communiqué fait suite selon les enseignants du Sudes-Esr/Ife/Ucad à des séries d'agression de deux de leurs collègues par la direction. Selon la même source, ce qui contrarie les enseignants de l'IFE en premier, c'est bien ce qui est arrivé, deux fois en huit jours, à l'Institut français pour les Étudiants étrangers (IFE). «Le lundi 31 mai 2021, l'assistant Birame Sène, directeur des études fraîchement préfabriqué car nommé parle Recteur sans aucune base légale, fait irruption dans la salle de cours du professeur Sidy Fakha Diop, l'invective copieusement et menace de le corriger devant les étudiants et d'autres collègues présents.

Le tort du très respecté doyen Diop est d'avoir refusé la forfaiture consistant à vouloir imposer à l'IFE une gouvernance aux antipodes de la tradition universitaire et des textes qui régissent l'institution. Cette agression contre l'éminent Pr Sidy Fakha Diop dans sa classe a eu lieu sous les yeux de Abdoulaye Diouf, propulsé directeur de l'IFE dans des conditions qui bafouent les textes, l'élégance et le sérieux», a narré le communiqué des camarades de Dr Ndiabou Touré, déléguée syndicale de l'Usb de l'Ife.

Et de poursuivre : «la deuxième scène s'est déroulée le mardi 8 juin dernier. Le même Birame Sène, s'en prend encore plus violemment à notre collègue Thierno Ly, lequel avait pour seul tort de poser des affiches syndicales informant d'un débrayage décidé par l'USB Sudes/Esr/Ife en solidarité avec le camarade Sidy Diop agressé. N'eût été la retenue, le sang-froid et la grandeur d'esprit de Thierno Ly, il serait à coup sûr en incapacité de travail ».

Face à cette situation, le Sudes a invité tous ses membres à se mobiliser «sous peine de voir la mal gouvernance du Recteur Ahmadou Aly Mbaye plonger l'Ucad dans une situation encore plus regrettable». Et de renseigner «il convient de noter que ces agressions physiques et morales contre l'IFE sont orchestrées parle recteur de l'université Cheikh Anta Diop, Ahmadou Aly Mbaye qui veut utiliser l'IFE comme un laboratoire d'expérience de son projet de gouvernance dictatorial et bancal de l'Ucad ».

Plus de: Sud Quotidien

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X