Afrique: Forum génération égalité, 25 ans après - Paris 2021, pour évaluer Beijing

Dans le cadre du Forum Génération Égalité (FGE), les Ambassades du Canada, de France et ONU Femmes, ont invité la presse hier, mardi 15 juin 2021, au «Village des initiatives» des lauréat·e·s du Prix de l'innovation pour les droits des femmes et des filles et à leur remise de prix, à la Maison de la Culture urbaine de Ouakam, à Dakar. Face aux journalistes, les organisateurs sont revenus sur le Forum Génération Égalité.

25 ans après la dernière édition tenue à Beijing, en Chine, le Forum Génération Égalité se tiendra le 30 juin 2021, à Paris. En perspective de cet événement, le «Village des Initiatives» a tenu une rencontre à la Maison de la Culture urbaine de Ouakam hier, mardi 15 juin sous la houlette des Ambassades du Canada, de France et ONU Femmes ainsi que le représentant de du ministère sénégalais de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de le l'enfant. Cet événement a été aussi l'occasion de primer les lauréats du Prix de l'innovation pour les droits des femmes et des filles du Sénégal. 09 lauréats ont été primés pour leurs implications dans l'autonomisation des femmes et des filles. «On est réuni aujourd'hui pour célébrer des femmes, des femmes qui innovent et qui changent le narratif autour de l'autonomisation. Et nous fêtons en même temps ce voyage vers Paris, le 30 juin. Ce forum qui s'appelle Génération Égalité, qui n'est rien d'autre que l'égalité des chances entre les genres. ONU Femme en tant qu'organisation des Nations unies qui a pour mandat l'autonomisation de la femme, nous sommes au côté du gouvernement du Sénégal», a déclaré Madame Oulimata Sarr, Directrice ONU Femme pour l'Afrique de l'Ouest et du centre.

«Le gouvernement du Sénégal a une Stratégie nationale d'égalité des genres. Cette stratégie met la femme et surtout la lutte contre violences faites aux femmes au cœur de son action. Et nous, notre rôle, c'est d'accompagner. Je pense que la loi sur la criminalisation du viol est un message fort de l'Etat du Sénégal et bien d'autres initiatives et nous avons besoin d'une coalition d'action. Nous avons besoin de nos hommes, de nos chefs traditionnels, de nos chefs religieux, de nos femmes pour qu'ensemble on puisse lutter contre les violences faites aux femmes», a-t-elle ajouté.

Et de relever que «les chiffres durant la Covid-19 sont mondiaux et 35% des femmes on dit avoir subit une forme de violence de leur partenaire directe et ça nous montre que c'est une pandémie mondiale. A ONU Femmes, on l'appelle ça la Pandémie de l'ombre». L'Ambassadeur de la France au Sénégal, Philippe Lalliot a relevé que «le Forum Génération Égalité de Paris sera une manière de dresser un bilan de 25 années d'action et de lutte en faveur des droits des femmes, aussi une manière de constater tous ce qui reste pour obtenir concrètement cette égalité de droit entre les genres». Pour l'Ambassadeur du Canada au Sénégal, Sébastian Beaulieu, «la promotion de l'égalité des droits des filles et des femmes est un combat qu'on mène au Canada et ailleurs dans le monde et nous sommes heureux de faire parti de ce processus qui mène au forum de Paris le 30 juin».

Mame Gor Diouf, Secrétaire Générale du ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'enfant, déclarera que «le Sénégal, à l'image de la communauté internationale, s'inscrit en droite ligne dans le cadre du Forum Génération Égalité prévu le 30 juin à Paris... Le Sénégal est pleinement engagé dans cet agenda parce que 25 ans après Beijing, des avancées considérable ont été noté en matière de promotion des droits des femmes. Aujourd'hui notre cadre juridique est très pertinent... Au delà de la dimension juridique, il y a une dimension politique en termes d'accompagnement de la participation des femmes au niveau des instances de décision à la faveur des lois sur la parité».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X