Sénégal: Saint-Louis / Enième sit-in des travailleurs membres de l'alliance A3S - Vers une grève générale pour dénoncer la mauvaise gestion d'un hôpital à problème

Les travailleurs membres des syndicats SAMES, SUTSAS et SAS de l'Hôpital régional de Saint-Louis ont observé hier, mardi 15 Juin, un sit-in pour dénoncer une fois de plus la mauvaise gestion de leur institution par la Direction. Ils revendiquent aujourd'hui la réhabilitation de cet hôpital et se demandent où sont passés les 200 millions de l'Etat prévus pour cela. Ils menacent toutefois de décréter une grève générale une fois leur préavis de grève arrivé à terme.

Après avoir au préalable présenté leurs excuses aux malades du Bloc Réanimation de l'hôpital régional de Saint-Louis suite à l'incendie qui s'y est déclaré dimanche dernier, vu que cela aurait pu être pire à cause de la cohabitation de ce Bloc avec une centrale d'oxygène, le porte-parole de l'Alliance SAMES, SUTSAS et SAS, Honorio Pello Tendeng a tenu à remercier le personnel dudit établissement de santé pour sa promptitude par rapport aux efforts consentis et déployés pour venir à bout de ce feu. "Aujourd'hui, cette situation nous interpelle tous surtout par rapport à la réhabilitation de cet hôpital régional de Saint-Louis.

En effet, il y a quelques années auparavant, l'État nous avait remis une subvention de 844 millions FCFA dont 200 millions FCFA ont été affectés pour la réhabilitation de cet établissement. Et au cours de deux gestions, le personnel se demande où se trouve cet argent qui a complètement disparu du Trésor.

Et nous pouvons situer cette somme au niveau de la ligne budgétaire de l'établissement", a-t-il indiqué tout en insistant sur la nécessité présentement de se poser des questions à ce sujet car l'État leur est venu en aide en leur apportant du matériel par le biais du Ministère la Santé et de l'Action sociale et de l'argent par le biais du Ministère des Finances. Ceci dans le seul but de pouvoir dépasser cette situation mais le constat est que les problèmes perdurent au sein de cet hôpital de Saint-Louis.

"Nous remarquons tous que nous sommes toujours à la case de départ. La situation est grave car nous avons un agent comptable qui est là depuis 15 ans et depuis tout ce temps, cet hôpital a des problèmes de gestion. Nous avons des ruptures de médicaments à la pharmacie, de réactifs au niveau du laboratoire, de films radio et jusqu'aux produits les plus élémentaires tels que les gants ne permettent pas aux travailleurs de prendre en charge correctement les ma lades et être même dans une sécurité pour pouvoir s'occuper de ces malades", a regretté Honorio Pello Tendeng.

Il a également dénoncé le fait que des travailleurs soient restés plus d'une année sans bénéficier de versements au niveau de l'IPRES et à la Caisse de Sécurité Sociale. Il révèle également que le programme du bloc opératoire a été renvoyé à cause d'une pompe qui est défectueuse. À cela s'ajoutent la panne depuis deux ans d'un appareil au niveau de la radio et aussi l'indisponibilité des analyses ai niveau du laboratoire. Ce sont tous ces manquements qui préoccupent ces travailleurs qui mettent en garde les autorités et menacent de décréter une grève générale une fois que leur préavis de grève arrive à terme.

RÉACTION DU DIRECTEUR DE L'HÔPITAL, DR THIERNO SEYDOU NDIAYE "Il nous faut mettre en place un plan de redressement de l'hôpital de Saint-Louis"

"La question de la réhabilitation de l'hôpital régional de Saint-Louis est une préoccupation majeure pour le Président de la République et le Ministre de la Santé et de l'Action sociale. Le maire de la commune de Saint-Louis, sur instruction du Chef de l'État, nous a demandé de lui fournir un plan de réhabilitation de cet hôpital.

Le Ministère de la Santé et de l'Action sociale a aussi promis de faire quelque chose en ce sens et a même fait injonction à la société BP et ses pariétaires de nous aider dans le cadre de sa réhabilitation. Il y a deux semaines, nous avons tenu une réunion au niveau de la Gouvernance pour le démarrage de ces travaux de réhabilitation.

Par rapport à l'incendie déclaré au niveau du Bloc Réanimation, nous n'avons pas connu de victime mais seulement des dégâts matériels et une enquête a été ouverte et est en cours. Maintenant, s'agissant des problèmes au niveau de la gestion de cet hôpital, cela est dû à une sous-production. Il est vraiment nécessaire de mettre en place un plan de redressement de cet hôpital pour résoudre tous ses problèmes."

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X