Ile Maurice: Plainte de Sherry Singh contre Me Akil Bissessur - Le Bar Council n'interviendra pas

«Après avoir examiné la plainte logée par Sherry Singh, Chief Executive Officer de Mauritius Telecom(MT) au Bar Council, celui-ci estime qu'il n'y a pas lieu d'intervenir. »

C'est la décision prononcée par le Conseil de l'Ordre des avocats le 11 juin où l'avocat Akil Bissessur avait été pointé du doigt par le haut cadre du MT pour des accusations, dit-il, non-fondées à son encontre.

En effet, Sherry Singh avait soutenu dans une lettre adressée au Bar Council, que le membre du barreau aurait fait des accusations contre lui dans le but de le discréditer en tant que professionnel et sur un plan personnel. Il devait citer qu'une vidéo de 21 minutes 16 secondes, publiée par Me Akil Bissessur sur sa page Facebook le 14 février de cette année, faisant état des preuves qu'il aurait contre lui dans le sillage de l'acquisition alléguée de ses biens.

«La vidéo intitulée 'unexplained wealth'avec pour légende 'From Rags to Riches' Part 3' avait eu 51 000 vues avec un millier de partages. A mon humble avis, Me Bissessur agirait à l'encontre de son code d'éthique et non d'une manière professionnelle,» affirmait Sherry Singh. D'ajouter qu'il demande ainsi au Bar Council de mener une enquête ou de prendre des mesures contre l'avocat s'il le fallait.

Toutefois, le principal concerné qui avait fourni des explications au Bar Council, avait réfuté les allégations. «Ladite vidéo a été faite en tant que membre du public. Ce moment-là, je ne portais pas de toge, de rabat entre autres. D'ailleurs, je n'ai pas émis des commentaires devant une Cour de justice et je maintiens que je n'utilise pas mon statut dans la société pour le discréditer.»

Me Akil Bissessur devait par la suite qualifier cette plainte de frivole et avanca qu'il fait déjà l'objet d'un procès en réclamation de Rs 100 millions intenté par Sherry Singh devant la Cour Suprême. «Ce qui fait que la présente affaire est 'subjudice',» poursuit-il dans sa lettre.

Ainsi, le Bar Council qui ne souhaite intervenir a par ailleurs rappelé l'homme de loi de son code d'éthique. «Je vous demande de prêter attention au paragraphe 2.4 qui stipule qu'aucun avocat ne peut s'engager à une conduite, que ce soit dans l'exercice de sa profession ou autrement, qui soit malhonnête ou 'discreditable' pour un avocat.»

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X