Afrique: Diplomatie - Premier tête-à-tête entre Joe Biden et Vladimir Poutine

Le président américain est arrivé en Europe depuis la fin de la semaine. Ce périple a démarré par le Royaume-Uni où il a pris part au sommet du G7, puis s'est rendu à Bruxelles pour une réunion de l'OTAN, et a assisté à une réunion avec les présidents des institutions de l'UE, avant sa rencontre aujourd'hui avant le président russe à Genève pour un premier tête-à-tête.

L'objectif du premier face-à-face est d'apaiser les tensions entre les deux pays et de dégager quelques sujets de convergence. Joe Biden a promis de fixer les lignes rouges à ne pas franchir à son homologue russe. " Nous ne cherchons pas un conflit avec la Russie, mais nous répondrons si la Russie continue ses activités", avait-il déjà déclaré à l'issue du sommet de l'OTAN à Bruxelles.

Ce face-à-face de Genève suit les traces d'un autre entre Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en 1985, ayant marqué le début du dégel de la Guerre froide. Les experts accordent au président russe, vladimir Poutine, un avantage car il aura été à l'initiative de la rencontre, ce qui illustre la place de la Russie sur la scène internationale, alors que le nouveau président a besoin de "peaufiner son image'.

Face aux propos du président américain, Le Kremlin joue à l'apaisement et souhaite un sommet plutôt "couronné de résultats positifs pouvant permettre d'empêcher une détérioration des relations bilatérales". Parmi les sujets de discordes qui seraient abordés entre les deux maîtres du monde, figurent notamment l'Ukraine, le SolarWinds, le Colonial Pipeline, JBS, des opérations imputées à Moscou, ou à des groupes de hackers basés en Russie, l'opposant Alexeï Navalny emprisonné... La Russie a toujours démenti ces accusations et a accusé Washington de s'immiscer dans ses affaires, en soutenant une opposition ou en finançant des organisations et médias critiques du Kremlin. Dans ce contexte, le sommet de Genève pourrait servir de ballon d'essai, pour mieux gérer leurs relations.

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X