Congo-Brazzaville: L'Ecole de peinture de Poto-Poto - Le 70e anniversaire se pointe à l'horizon

En partenariat avec le ministère de la Culture et des Arts et l'Institut français du Congo (IFC), l'Ecole de peinture de Poto-Poto célébrera les 70 ans de sa création, du 22 au 26 juin prochain, autour d'une panoplie d'activités.

On ne peut parler peinture au Congo sans faire mention de l'Ecole de peinture de Poto-Poto. Située en plein cœur de Moungali, dans le 4e arrondissement de Brazzaville, cette école est réputée pour avoir permis à de nombreux artistes de perfectionner leur art et d'en faire un métier noble. Parmi eux, on cite : Marcel Gotène, François Thango, François Iloki, Philippe Ouassa, Joseph Dimi, Nicolas Ondongo, Jacques Zigoma, Eugène Malonga, André M'Bon ou Michel Hengo.

1951, l'Ecole de peinture de Poto-Poto voit le jour sous l'impulsion du Français Pierre Lods. Pour ses 70 ans, le centre d'art prévoit diverses activités du 22 au 26 juin, parmi lesquelles des projections cinématographiques, des conférences débats en présentiel et en ligne, un atelier de formation, un colloque, une grande exposition, des visites guidées de l'école et découvertes de plusieurs œuvres. Ainsi, comme le souhaitent ses membres, « cette célébration sera un véritable moment de souvenir, de partage et de joie ».

La journée inaugurale de ces festivités sera agrémentée par la projection du documentaire « Rendez-vous de juillet » réalisé par Jacques Becker. Le film s'intéresse particulièrement au triomphe médiatique qui accompagne le retour des explorateurs-ethnologues de l'expédition Ogooué-Congo, suite à leur mission au Congo. Ces jeunes gens sont à l'image d'une génération qui veut tourner la page des années noires de l'occupation et de la barbarie nazie. Néanmoins, le film ne parle que d'ethnologie, il passe aussi au peigne fin le jazz, la poésie, l'existentialisme, la liberté, la soif et la découverte d'autres mondes.

Par ailleurs, pour célébrer les 70 ans de l'Ecole de peinture de Poto-Poto, l'IFC a choisi de mettre en valeur les artistes évoluant au sein de cet espace à travers un documentaire de 26 min qui sera réalisé par Sapouley Nkodia, projeté en exclusivité le 22 juin à l'IFC en fin d'après-midi.

Dans un élan de perpétuer le savoir-faire dont regorge l'Ecole de peinture de Poto-Poto, vingt cours d'une durée d'un mois seront offerts à plusieurs jeunes peintres en herbe, au sein de cet établissement culturel.

Notons que, malgré le temps qui passe, l'Ecole de peinture de Poto-Poto continue d'offrir au public un large panorama de la culture congolaise. Dans ce centre d'art, on découvre et on contemple l'art traditionnel africain, et plus particulièrement congolais dans toute sa splendeur et sa grandeur.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X