Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Félix Tshisekedi en séjour de travail à Beni

Poursuivant sa mission de compassion et d'évaluation de la situation sécuritaire dans les provinces en état de siège, le président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, est arrivé le mardi en début de soirée dans la ville de Beni.

À l'aéroport de Mavivi, le chef de l'Etat a été accueilli par les autorités militaires de la province du Nord-Kivu, des responsables administratifs locaux, civils et militaires ainsi que des acteurs de la société civile. Malgré la grande mobilisation de la population au centre-ville de Beni, le chef de l'Etat, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s'est refusé de prendre un bain de foule en signe de compassion à ses compatriotes de Beni victimes des attaques meurtrières à répétition de la part des forces terroristes qui sévissent dans cette région. Le président Tshisekedi n'a pas tenu de meeting populaire, il a opté pour des échanges, le 16 juin, en groupes réduits avec les représentants des forces vives.

Ainsi qu'il l'avait annoncé dimanche dernier devant la presse à Goma, le président de la République est venu marquer sa compassion et sa solidarité envers cette population et lui dire que l'Etat congolais est bien présent à ses côtés. Les attaques terroristes devenues cycliques dans la région de Beni avaient poussé le président de la République à décréter l'état de siège dans la province du Nord-Kivu afin de permettre aux Fardc de démanteler les sanctuaires des groupes terroristes et les anéantir.

Avant de s'envoler pour Beni, le président Felix Tshisekedi avait réuni à Goma mardi les responsables nationaux et provinciaux des différents services de défense et de sécurité pour une évaluation à mi-parcours des opérations militaires dans le Nord-Kivu. Le rapport intermédiaire donne des résultats rassurants : plusieurs sanctuaires des ADF ont été détruits.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X