Cameroun: Edéa - 1,1 milliard F pour l'Hôtel de ville

La première pierre du futur ouvrage, financé par le Feicom, a été posée ce 14 juin dans la « Ville-lumière ».

Le cœur de la ville d'Edéa a battu, ce 14 juin 2021, du côté de Ntoumba, lieu situé à environ 3km du centre urbain - entre l'évêché et Nkankanzock. Une bonne raison à cela : le petit village accueillait la cérémonie de pose de la première du futur Hôtel de ville du chef-lieu du département de la Sanaga-maritime. « Il s'agit d'un bâtiment futuriste de type R+2, d'une superficie totale bâtie de 2250m2, disposé sur un terrain de plus d'un hectare », explique un cadre de la Communauté urbaine d'Edéa impliqué dans l'opération.

Selon des précisions obtenues par CT, le projet, dont l'emprise totale est de 12 mille mètres carrés, est financé par le Fonds spécial d'Equipement et d'Intervention intercommunale (Feicom), à hauteur d'un milliard cent millions de francs Cfa. Les travaux du futur édifice, qui comptera une soixantaine de bureaux et des salles de réunion, sont conduits par une entreprise qui dispose, selon le cahier de charges, de 20 mois pour livrer le chantier.

Dans son propos de circonstance, le maire de la ville d'Edéa, le Dr. Albert Emmanuel Nlend, va s'inspirer d'un passage biblique pour relever que si « l'Eternel ne bâtit une maison, ceux qui y travaillent, travaillent en vain ». Pour le maire, le projet va, en plus de moderniser la cité, contribuer à son embellissement ainsi qu'à son agrandissement.

Et ce ne sont pas les trois à quatre mille âmes qui peuplent Ntoumba qui se plaindront. D'ailleurs, le chef de ce village, Jean Bosco Eteke, va exprimer toute sa satisfaction, au nom des siens, pour ce projet qui met désormais Ntoumba en lumière. Il va également adresser sa gratitude au chef de l'Etat, S.E. Paul Biya, pour la sollicitude du gouvernement vis-à-vis de Ntoumba, terre en friches au potentiel non négligeable.

Autre satisfaction enregistrée au cours de la cérémonie, celle du préfet de la Sanaga-Maritime. Cyrille Yvan Abondo a exhorté tous les acteurs engagés dans le projet à s'impliquer au maximum, pour en garantir la totale réussite. Parce qu'il est question, va-t-il déclarer en substance, de doter la ville d'Edéa d'un édifice à la dimension de sa réputation.

La cérémonie s'est achevée par un service interreligieux au cours duquel l'évêque du diocèse d'Edéa, Mgr Jean Bosco Ntep, le pasteur Jean-Jules Nguengue Paha, et l'imam de la mosquée centrale d'Edéa, cheikh Sani, ont prié pour la conduite sans heurts des travaux.

C'est le 29 mai de l'année dernière qu'une délibération, prise en session ordinaire du conseil de la Communauté urbaine d'Edéa, a autorisé la construction d'un Hôtel de ville.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X