Cameroun: Vaccin du personnel de santé - Kribi traîne le pas

Le ministre de la Santé publique, en visite de travail dans la cité balnéaire le 11 juin 2021, a invité ses collaborateurs à montrer l'exemple.

Sur 95 personnels de santé en service à l'Hôpital de district de Kribi, seuls 11 ont déjà reçu le vaccin contre le Covid-19. Un résultat qui n'a pas plu au ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, venu dans la cité balnéaire s'enquérir de l'évolution de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Au cours de la séance de travail avec le personnel de l'Hôpital de district de Kribi, le Minsanté a été surpris d'apprendre que certains médecins et autres professionnels de la santé cèdent facilement à la contre-campagne menée dans les réseaux sociaux.

« Sentez-vous privilégiés. Sentez-vous importants dans le dispositif d'un Etat. Le vaccin contre le Covid-19 n'est pas un complot du gouvernement comme le disent certaines langues », a fait savoir le ministre Manaouda Malachie aux personnels de santé. A maintes reprises, il dira à l'assistance que le vaccin anti-Covid-19 ne tue pas.

Aussi, a-t-il rappelé aux uns et autres que le personnel de santé est en première ligne du combat contre le coronavirus. Pour cette raison, tout le monde dans ce secteur doit se faire vacciner. « Lorsque les vaccins sont arrivés au Cameroun, le 11 avril 2021, les instructions ont été données pour que les professionnels de la santé soient les premiers à en recevoir. Le secteur de la santé perdait déjà son personnel », a révélé le Minsanté.

Selon le ministre de la Santé publique, le monde entier, en date du 10 juin 2021, comptait près de 2 milliards de personnes vaccinées. Certains pays ont déjà dépassé le taux de 60% de personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid-19. Au Cameroun, on traîne encore le pas. « Nous n'avons pas le résultat attendu. Après 60 jours de vaccination, nous sommes à peine 70 000 personnes vaccinées à travers le pays », déplore le Minsanté.

A Kribi, le district de santé a enregistré à ce jour, 875 personnes vaccinées sur une aire de santé d'environ 15 000 habitants. Pour mieux combattre la pandémie, le ministre Manaouda Malachie demande alors aux populations de se faire vacciner. « Il faut que d'ici la fin de l'année, nous ayons au moins 5 millions de personnes vaccinées, soit 20% de la population du Cameroun », précise-t-il. Il a souligné par la suite que ce vaccin est gratuit et que, sans la santé, il ne peut pas y avoir de création de richesses dans un pays.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X