Cameroun: Armée-Nation - Des liens toujours plus forts

Ce diptyque a récemment encore été magnifié lors de l'édition 2021 de la Fête du 20 mai. CT lance une série sur la prise en charge des civils dans les hôpitaux militaires, la contribution du Génie militaire à la construction des infrastructures et l'ouver

Nos Forces de défense et de sécurité ont pour mission première la défense de l'intégrité territoriale, de l'unité nationale et des institutions républicaines. En d'autres termes, elles doivent non seulement protéger la Nation contre d'éventuelles agressions extérieures, mais aussi s'opposer à toute menace, fut-elle intérieure, visant notre unité nationale. C'est ce travail sacré qui permet à la population de vaquer sereinement à ses activités, la paix étant une condition indispensable au progrès social et économique.

Mais, on observe, depuis plusieurs années, que les Forces de défense ne se limitent pas seulement à l'accomplissement de leur mission première. Evoluant non pas en vase clos, mais au sein de la population, créant une sorte d'osmose, elles sont en effet attentives aux problèmes auxquels les Camerounaises et les Camerounais font face au quotidien et contribuent à leurs résolutions. C'est ainsi qu'est née et s'est développée la relation forte entre l'Armée et la Nation pour relever les multiples défis communs auxquels tout le peuple camerounais est confronté. C'est d'ailleurs cette vision du chef de l'Etat Paul Biya qui a inspiré le choix du thème de la récente édition 2021 de la Fête nationale du 20 mai.

On se souvient que dans le cadre de la commémoration sans festivités officielles de cette Fête, le thème prescrit par le président de la République, chef des Forces armées, était : « Armée et Nation : ensemble pour relever les défis de la sécurité sanitaire et préserver la paix, la stabilité et la prospérité du Cameroun ». Dans le passé, la contribution des civils à l'efficacité des Forces armées sur les différents fronts où elles sont déployées a suffisamment été mise en exergue. C'est dans ce cadre qu'on a par exemple magnifié l'activité des jeunes au sein des Comités de vigilance qui apportent un appui précieux aux Forces de défense et de sécurité dans la région de l'Extrême-Nord en proie aux attaques des membres du groupe djihadiste Boko Haram.

En outre, dans le message du chef de l'Etat à la Nation, à l'occasion de la fin d'année 2020 et du Nouvel an 2021, Paul Biya s'est félicité de l'attitude patriotique de ceux de nos concitoyens du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui, non seulement, coopèrent de plus en plus avec les Forces de défense et de sécurité, mais aussi entreprennent de lutter courageusement contre les bandes armées. Cette contribution est digne d'intérêt. Raison pour laquelle le 24 janvier 2020, lors de la cérémonie de triomphe de la 37eme promotion de l'Ecole militaire interarmées, baptisée « Général de division Kodji Jacob », le chef des Forces armées avait prescrit aux jeunes officiers de travailler toujours en synergie avec leurs compatriotes et de les assister en cas de besoin. « C'est l'une des conditions de succès dans vos missions », avait-il prévenu.

On n'est donc pas surpris par l'essor des activités civilo-militaires qui permettent de renforcer davantage le lien entre les deux composantes. D'où cette série que CT lance pour montrer comment se déclinent les relations entre l'Armée et la Nation dans le domaine de la santé, avec notamment la prise en charge des civils dans les hôpitaux militaires à travers le triangle national. Il est même rapporté que dans ces formations, la proportion des patients civils est même aujourd'hui supérieure à celle des militaires.

Dans le secteur des infrastructures profitant aux populations, le Génie militaire apporte aussi une contribution remarquable. Enfin, on note une ouverture aux civils des centres de formations relevant du Bataillon des transmissions.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X