Algérie: Législatives - Partis politiques et institutions nationales et internationales "satisfaits" des résultats

Alger — Des partis politiques et des institutions nationales et internationales étaient mercredi unanimes à saluer les résultats des élections législatives du 12 juin 2021, remportées par le parti du Front de libération nationale (FLN) avec 105 sièges dans la future Assemblée populaire nationale (APN), et à se féliciter de l'ambiance sereine qui a marqué leur déroulement.

Le Secrétaire général du FLN, Abou Fadhl Baadji, s'est félicité, lors d'une conférence de presse, des résultats que sa formation politique a obtenus, estimant qu'il s'agit d'"une bonne réponse aux parties qui croyaient ou pensaient que le FLN était un parti politique agonisant ou carrément fini".

S'exprimant lors d'une conférence de presse, le président du MSP, Abdrezzak Makri, a ajouté que son parti était "très satisfait" des résultats obtenus lors des élections législatives, qualifiant ces résultats d'"historiques" car, a-t-il estimé, elle traduisent "la force du mouvement sur la scène politique".

Pour sa part, le Rassemblement national démocratique (RND), classé à la 4e position avec 57 sièges, a jugé "très positifs" les résultats du scrutin du samedi dernier.

Son secrétaire général, Tayeb Zitouni, a fait savoir lors d'une conférence de presse que ces résultats devront permettre à son parti de "rester en tête avec les plus grands partis politiques en Algérie", soulignant que les élus du RND œuvreront, à travers le prochain mandat parlementaire, à "la concrétisation des promesses annoncées lors de la campagne électorale".

Avec 48 sièges obtenus, le Front El-Moustakbal estime, selon son président Abdelaziz Belaïd, que ces résultats sont "objectifs et logiques" tant pour le taux de participation que pour la répartition des sièges de la prochaine APN.

Le Front de la bonne gouvernance (FBG) qui a obtenu 3 sièges, a, quant à lui, qualifié par la voix de son Secrétaire général, Aïssa Belhadi, les résultats des législatives annoncées mardi, de "facteur positif et un pas en avant sur le chemin de la victoire".

Seule formation politique mécontente des résultats, le parti El-Karama de Mohamed Daoui qui a obtenu un seul siège, a fait savoir qu'elle allait introduire un recours au Conseil Constitutionnel concernant "certaines observations et dépassements relevés lors des législatives du 12 juin", en soulignant avoir "espéré" avoir plus d'un siège à l'APN.

Lire aussi: Charfi: le nouveau régime électoral en appelle à un "examen approfondi"

Par ailleurs, le Conseil de la nation a rendu, mercredi, un "vibrant hommage" à l'ANIE qui a "assumé pleinement son rôle" lors des élections législatives qui se sont déroulées samedi dernier.

Le Bureau du Conseil de la nation a également adressé ses "sincères félicitations aux citoyens pour leur contribution à jeter un jalon et à ajouter un pilier supplémentaire à l'édification de la nouvelle Algérie que tend à consacrer M. Abdelmadjid Tebboune, président de la République", relevant dans ce contexte que "les citoyennes et citoyens, comme à l'accoutumée, ont donné la preuve de leur fidélité au pays et aux idéaux et référents de Novembre, lorsqu'il s'agit de l'Algérie et de l'intérêt suprême de la Nation".

Au plan international, l'Union parlementaire des Etats membres de l'Organisation de la coopération islamique (UPCI) a félicité l'Algérie pour le "succès des élections législatives", qui se sont déroulées dans des conditions "satisfaisantes pour tous". Le Secrétaire général de l'UPCI, Mouhamed Khouraichi Niass, a présenté ses félicitations à l'Algérie, Parlement, Gouvernement et peuple, pour le "succès de l'élection des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN)", qui s'est déroulée dans "des conditions satisfaisantes pour tous", en affirmant son "appui entier à la République algérienne démocratique et populaire dans son parcours vers davantage de bien-être et de prospérité".

L'Union parlementaire arabe (UPA) s'est dite, pour sa part, "confiante" quant à la capacité de l'Algérie à amorcer une nouvelle étape politique démocratique à même de répondre aux aspirations du peuple, en qualifiant la dernière échéance électorale de "principal pilier" du processus de développement démocratique, de changement et de réforme.

"L'UPA apprécie les résultats positifs issus des législatives organisées dans la République algérienne démocratique et populaire le 12 juin 2021, et félicite la République algérienne, Direction, Gouvernement, Parlement et Peuple, à l'occasion de cette échéance constitutionnelle importante qui est un pilier essentiel dans le processus de développement démocratique, de changement et de réforme", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

De son côté, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit a exprimé mercredi au Caire au ministre de la Communication, Porte parole du Gouvernement, Amar Belhimer, lors de l'audience qu'il lui a accordée au siège du secrétariat général de l'organisation en marge des travaux du conseil des ministres arabes de l'information, sa satisfaction du succès des législatives organisées samedi en Algérie, affirmant que cette échéance traduit "la confiance populaire en le processus politique pour le parachèvement de l'édification des institutions constitutionnelles dans le pays en toute liberté et transparence".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X