Maroc: Hakimi entre le PSG et Chelsea - Bono tenté par l'attrait salarial de la Premier League

S i un changement de cieux se précise pour Achraf Hakimi, cette option demeure en pointillés pour Yassine Bono.

Celui-ci serait dans les tablettes de certains clubs anglais prêts à exploiter une donne qui pourrait réduire le séjour du gardien de but de l'équipe nationale en territoire andalou. Lesdits clubs seraient prêts à lui offrir un salaire mensuel beaucoup plus conséquent que celui qu'il perçoit au FC Séville qui est actuellement de l'ordre de 1,1 million d'euros et qui atteindra la barre des 2 millions d'euros d'ici 2024, année de la fin de son contrat. L'équipe voulant s'attacher ses services devra aussi s'acquitter de la clause libératoire fixée à 32 millions d'euros.

Si ça reste faisable pour bon nombre d'écuries de la Premier League, il y a lieu de rappeler les précédentes sorties médiatiques de Yassine Bono, affirmant qu'il souhaiterait aller jusqu'au bout de son contrat avec le FC Séville, club qui joue les premiers rôles en Liga et qui disputera de nouveau la saison prochaine la Ligue des champions, et ce après avoir remporté en 2019 l'Europa League. En Angleterre, l'Europe ne sera pas une éventualité pour Yassine Bono du fait que les clubs qui ont manifesté un intérêt pour ses services sont des équipes qui terminent souvent la saison en milieu du tableau, mais pour ce qui est des rémunérations, leurs chèques sont beaucoup plus gracieux que ceux proposés par les équipes d'Espagne, en dehors du Barça et du Real.

En ce qui concerne Achraf Hakimi, son passage à l'Inter se limitera fort probablement à la saison 2020-2021, ponctuée par un titre que le club n'a plus gagné depuis 11 ans. Ce qui conforte l'hypothèse du départ, c'est la récente déclaration de l'agent du joueur, Alejandro Camano, qui a assuré que «le seul joueur qui va quitter l'Inter pour le moment est Hakimi». Actuellement, le Lion de l'Atlas dispose de trois propositions, une d'Arsenal et deux autres plus sérieuses : celle de Chelsea, prêt à mettre le paquet, et celle du Paris Saint-Germain qui avait déjà fait une offre de 60 millions d'euros, au moment où l'Inter, en crise, réclame 80 millions d'euros, sachant qu'il avait recruté Achraf Hakimi en provenance du Real après deux ans de prêt à Dortmund, contre 40 millions d'euros.

Pour l'offre des Blues, elle serait intéressante au regard du consortium chinois propriétaire de l'Inter puisqu'elle renferme rétribution et un joueur. D'après le quotidien spécialisé italien «Corriere dello Sport», Chelsea, lauréat de la toute dernière édition de la Ligue des champions, proposerait 50 millions d'euros et un échange de joueur et c'est à ce niveau que ça coince : l'Inter demande Marcos Alonso alors que Chelsea propose Emerson Palmieri.

Les dirigeants du club londonien courent le risque de se faire doubler par le PSG qui n'a pas encore dit son dernier mot et qui, à tout moment, pourrait revoir son offre à la hausse. Si ce transfert se concrétise, ça serait la première fois que le Paris Saint-Germain casse sa tirelire pour un latéral qui vaut de l'or.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X