Afrique Centrale: Bassin du lac Tchad - Des millions de personnes ont faim

UNICEF/ Cherkaoui
(Archives) La région de Diffa, au Niger, accueille de nombreuses personnes déplacées par les violences au Nigéria et dans le bassin du Lac Tchad.

Face aux attaques djihadistes, des millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire. Les chiffres sont alarmants.

Les chiffres sont révoltants : environ 5,1 millions de personnes luttent contre la faim et 400.000 enfants souffrent de malnutrition sévère dans le bassin du lac Tchad. Selon un rapport du Bureau des affaires humanitaires de l'Onu (Ocha), ce chiffre de plus de cinq millions de personnes représente "la pire augmentation pour la première fois depuis quatre ans".

Un constat que confirme aussi Soukassia Prosper, journaliste de la radio nationale dans le bassin du lac Tchad : "La situation sur le terrain est alarmante", raconte-t-il. Et ce même si des actions ont été déjà mises en place par les partenaires tel que Ocha et l'Unicef pour venir en aide aux familles.

"Il y a eu du recrutement de personnel soignant, la construction et la réhabilitation de centres de santé", détaille le journaliste. "Il y a également la distribution de produits alimentaires. Quand bien même les partenaires sont à pied d'œuvre pour remédier à cette situation, beaucoup reste encore à faire."

Attaques djihadistes et sécheresse

Cette famine s'expliquerait par les nombreuses attaques perpétrées par des groupes jihadistes ces derniers-temps.

"La zone du lac Tchad est une zone où la population se déplace de temps en temps à la suite des exactions des hommes armés", explique Alex Josué, assistant manager pour la santé et la nutrition dans la région du lac Tchad pour l'ONG Concern Worldwide. "Il y a aussi la sécheresse parce que le lac Tchad est en train de se tarir, et le déplacement de la population est aussi dû au manque de sol et de culture". Alex Josué parle aussi de problèmes d'accès à l'eau.

Plusieurs milliards nécessaires

Selon Ocha, deux milliards et demi de dollars doivent être mobilisés pour répondre de manière adéquate aux besoins humanitaires les plus aigus dans la région. Malheureusement, seuls 13% des fonds ont été reçus à ce jour.

Enfin, dans tout le bassin du lac Tchad, 10,2 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire, principalement dans le nord du Cameroun, dans la région du lac Tchad et dans la région de Diffa au Niger, ainsi que dans trois Etats du Nigeria : Adamawa, Borno et Yobe.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X