Sénégal: Série noire de noyades sur les plages de Dakar

Des enfants jouent dans l'eau de mer sur l'île de Gorée - jeux d'eau sur la plage de Gorée

Les plages sont prises d'assaut avec le début des fortes chaleurs. Le président Macky Sall a qualifié d'« intolérable » la mort d'une dizaine de jeunes le week-end dernier à Malika, en banlieue de la capitale.

Le chef de l'État demande au gouvernement et collectivités de prendre des « mesures urgentes ». De son côté, l'association des maîtres-nageurs sauveteurs et surveillants de baignade a recensé 36 décès par noyades en moins d'un mois. En conférence de presse mercredi 16 juin, elle a réclamé plus de moyens pour sécuriser les plages.

Fin d'après-midi à la plage BCEAO de Yoff, un drapeau orange a été hissé au poste de secours. Awa sort tout de juste de l'eau après un bain rafraîchissant.

« Oui, elle est vraiment bonne. Je fais très attention, mais ces temps-ci, on voit beaucoup d'imprudence. Surtout dans les familles. Des enfants de 2, 3 ou 4 ans, on les laisse aller tout seuls dans l'eau, ce n'est pas normal. »

Dans la région de Dakar, l'accès à l'océan est officiellement interdit sur plus d'une dizaine de plages. Mais cela n'est pas une solution, selon Ibrahima Fall, président de l'association des maîtres-nageurs sauveteurs et surveillants de baignade.

« Ici à Dakar, les espaces de loisirs sont privatisés maintenant, donc les gens sont obligés de se rabattre vers la grande côte où c'est dangereux, ace ses grosses vagues et ses baïnes [des courants puissants qui entraînent au large, NDLR]. Mais on peut délimiter des zones de baignades, envoyer des maîtres nageurs, renforcer dispositif. »

Selon l'association, quelque 80 maîtres-nageurs sont déployés sur les 26 plages autorisées de la région. Pour Cheikh Fall, l'un d'entre eux, il faut mettre l'accent sur la prévention : « Souvent, les victimes sont des jeunes entre 15 et 20 ans. Maintenant, nous avons des programmes qui vont nous permettre d'aller dans les écoles pour parler des dangers de la mer. »

Maitre nageurs, pompiers, autorités locales : tous appellent à la vigilance dans la perspective des grandes vacances du mois d'août.

A La Une: Sénégal

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X