Afrique de l'Ouest: Les enfants béninois revendiquent davantage de droits

En cette journée mondiale de l'enfant africain, la DW parole à des enfants Béninois, qui ne manquent pas d'idées.

Depuis 31 ans, le 16 juin marque la journée mondiale de l'enfant africain. Une journée instituée par l'Union africaine pour commémorer les émeutes du 16 juin 1976 à Soweto en Afrique du Sud. Ce jour-là de ces milliers d'étudiants tués et blessés par le régime de l'apartheid alors qu'ils marchaient pour leur droit à l'enseignement et à l'égalité.

En cette journée anniversaire, la DW donnait la parole des enfants béninois dans son journal de 17hTU. Ils parlent de leur vie, de leurs rêves et leurs espoirs.

"Un avenir meilleur"

Ils n'ont bien entendu pas vécu cette période terrible de l'apartheid mais ils en ont entendu parler. Le temps est passé mais ces enfants béninois continuent de revendiquer de meilleurs droits pour leur avenir.

"Je demande à tous nos parents de beaucoup mieux protéger les enfants car de nos jours la maltraitance des enfants augmente", insiste Mario. Maria-Ursulla, elle, se fâche : "Nous enfants, subissons trop de violences et de maltraitance. Nos droits sont bafoués. En ce jour mémorable, j'exige plus de justice, plus d'attention à notre endroit pour un avenir meilleur".

Beaucoup parlent des enfants comme "l'espoir de demain". Alors "si on ne prend pas soin des enfants maintenant, demain ils développeront des vices comme la délinquance et l'alcoolisme, ce qui n'est pas bon pour notre société", insiste Estève.

Place aux femmes

Les enfants insistent aussi sur les droits des femmes. "En tant qu'enfant béninois je veux qu'on fasse respecter les droits des enfants, d'envoyer les filles à l'école, de ne pas les laisser vendre dans les marchés, de les laisser pour qu'elles sachent lire et écrire au moins", clame Gloria au micro de la radio.

Récemment la DW a lancé #PasSansElles : une série de débats et de reportages réalisés par des filles et jeunes femmes de plusieurs pays d'Afrique, autour de sujets de société.

En moyenne sur le continent africain, 77% de la population a moins de 35 ans. C'est d'ailleurs pour donner la parole à ces jeunes que la DW a aussi lancé, en 2017 déjà, "77% - Nous les jeunes d'Afrique", un magazine et des rendez-vous consacré à la jeunesse.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X