Congo-Kinshasa: Opérations humanitaires - Une aide financière de vingt millions de dollars

L'annonce a été faite alors que les besoins d'assistance continuent de croître face aux moyens limités et parfois insuffisants.

Le coordinateur des secours d'urgence des Nations unies, Mark Lowcock, a débloqué, le 13 juin, 135 millions de dollars du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour soutenir les opérations humanitaires dans douze pays d'Afrique, des Amériques et du Moyen-Orient. Sur ce financement, les organisations de secours en RDC bénéficieront de vingt millions de dollars américains. Un montant supplémentaire de 10 millions de dollars sera affecté à une gamme de projets axés sur la programmation pour les personnes handicapées dans le monde.

Outre la RDC, le financement sera réparti entre les organisations de secours en Syrie (20 millions de dollars), en Éthiopie, avec un accent sur le Tigré (13 millions de dollars), en Afghanistan, au Nigeria et au Soudan du Sud (11 millions de dollars à chacun). Le reste du financement ira à Madagascar (8 millions de dollars) ; au Venezuela (7 millions de dollars); au Tchad (7 millions de dollars) ; au Burkina Faso (7 millions de dollars) ; au Cameroun (5 millions de dollars) et au Mozambique (5 millions de dollars).

L'annonce de ce financement a été faite à la suite de la publication de données la semaine dernière, qui montrent que plus de 350 000 personnes connaissent des conditions de famine dans la région du Tigré en Éthiopie, et que la menace de famine se profile au Burkina Faso, dans le sud de Madagascar, au nord-est du Nigeria, au Soudan du Sud et au Yémen.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X