Congo-Kinshasa: Situation humanitaire - Le HCR envisage de soutenir les déplacés de Goma

La représentante régionale du HCR en appelle également à l'amélioration urgente de la situation sécuritaire en Ituri afin de protéger la vie des civils.

Le point de presse hebdomadaire de la Monusco du 16 juin a été l'occasion pour la représentante régionale du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), Liz Ahua, d'exprimer le vœu de son institution de soutenir les déplacés de Goma. Ce soutien concerne précisément une aide financière pour le loyer, des abris d'urgence ainsi que de petites maisons d'extension dans les parcelles des familles qui ont accueilli des déplacés.

Le HCR fait face à de multiples urgences dont la plus récente, l'éruption du volcan Nyiragongo, qui a provoqué le déplacement de 450.000 personnes de Goma dont certains ont traversé la frontière pour se réfugier au Rwanda. Cette institution des Nations unies a pu fournir des abris collectifs pour décongestionner les écoles et les églises, ainsi que des articles de première nécessité tels que des bâches, des couvertures et des kits d'hygiène.

Au-delà de la situation des déplacés due à l'éruption volcanique, le HCR est également préoccupé par le cas des Congolais victimes d'attaques meurtrières par des groupes armés à l'est du pays, particulièrement dans la province de l'Ituri. « Nous appelons à améliorer d'urgence la situation de sécurité dans la région afin de protéger la vie des civils, dont beaucoup ont été attaqués et contraints de fuir à plusieurs reprises », a déclaré Liz Ahua. Dans ces circonstances, a-t-elle dit, il est difficile au HCR et aux autres organisations humanitaires d'assister les populations en détresse.

C'est dans ce contexte que le HCR s'apprête à célébrer, le 20 juin, la journée mondiale du réfugié sur le thème : « Ensemble on peut tout réussir». La célébration de cette journée est caractérisée cette année, comme l'année dernière, par la pandémie de covid-19 qui vient aggraver la situation humanitaire déjà catastrophique en RDC. Aussi, a ajouté Liz Ahua, les besoins d'assistance continuent-ils de croître alors que les moyens sont limités et parfois insuffisants. « Nous tendons vers la moitié de l'année, mais nous n'avons même pas atteint le quart des fonds demandés au début de cette année pour nos opérations en RDC », a-t-elle déclaré.

Selon la représentante régionale du HCR, la province de l'Ituri compte 1,7 million de personnes déplacées soit le tiers de la population totale déplacée en RDC. La situation de déplacement en RDC compte les déplacés internes et aussi les réfugiés qui sont arrivés en RDC à cause des situations difficiles dans leurs pays. Le pays accueille généreusement depuis fin 2020 92.000 nouveaux réfugiés centrafricains.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X